Edition ETE 2022

Le quartier de la Neustadt

France

| Strasbourg, de 1870 à aujourd'hui

Urbanisme allemand pour un art de vivre hédoniste et travailleur à la française, façon Alsace. Bien vu.


Quittez la foule dense de la « Grande-Ile » inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1988! A quelques minutes à pied se trouve le quartier allemand construit à partir de 1870. La Neustadt est une extension moins fréquentée par les touristes actée par l'Unesco en juillet 2017 avec des bâtiments historiques imposants le long de grandes avenues.

 

Zig zag dans un pêle-mêle

 

Vous voici sur la place de la République, édifiée pendant l'époque du Reichsland (1871-1918). Ce lieu d'apparat est jouxté par les axes impériaux : l'avenue de la Liberté et l'avenue de la Paix avec une perspective constante sur la cathédrale assurant ainsi une liaison visuelle et symbolique entre la Neustadt et la ville ancienne.

 

 

 

De nombreux parcs fleuris invitent à la détente. Strasbourg est classée 3 ème ville verte de France

 

 

 

La « Kaiserplatz » concentre de nombreux édifices officiels de style néo renaissance comme le Théâtre national de Strasbourg et la Bibliothèque nationale et universitaire. Entrez dans cette dernière pour admirer les fresques des plafonds et une statue de Ramsès II témoignant de la présence en ces lieux de la plus grande collection au monde de papyrus ! 

 

 

Ici, les maisons d'habitation disposent de l'eau courante, de réseaux d'assainissement et du gaz à tous les étages, une authentique rareté pour l'époque.

 

Devant l'église protestante Saint-Pierre-le-Jeune, élevée à partir du XIII ème siècle ,se dresse la statue de Charles de Foucauld. Ce religieux et ermite né à Strasbourg en 1858 et assassiné le 1 er décembre 1916 à Tamanrasset, fut canonisé à Rome le 15 mai dernier.

 

Après deux années de rénovation, les Bains Municipaux ont rouvert leurs portes en 2021. Ce joyau de la Neustadt, construit entre 1905 et 1908, est classé au titre des Monuments histroqiues depuis 2017. Sa rotonde rappelle celle d'un palais de la fin du XVIII ème siècle. L'intérieur de l'édifice est richement décoré. Faut-il vraiment aller se délasser dans cet établissement lors d'un séjour touristique à Strasbourg ? La réponse vous appartient.

 

 

En 1870 se posait la question de l'accueil de l'empereur. Aujourd'hui, le Palais du Rhin forme toujours un ensemble emblématique de l'architecture allemande du XIX ème siècle. Inauguré par Guillaume II de Hohenzollern en août 1889, le palais accueillera l'Empereur à une dizaine de reprises jusqu'en 1914. Certains qualifient ce bâtiment d' "éléphantesque ".

Ne manquez pas ce détail lors de votre balade : surmontant l'entrée principale, le binôme : l'écusson français et l'aigle juste au-dessous.

Secret d'alcôve

Guillaume adorait Strasbourg, Avant son accession au pouvoir, le prétendant au trône, en garnison en Alsace, avait eu recours aux services d'une prostituée de luxe strasbourgeoise, Emilie Klopp, dite Miss Love.

La liaison se poursuivit mais l'affaire se compliqua toutefois quand la belle commença à se plaindre des maigres revenus qu'elle retirait de cette prestigieuse liaison. Elle menaça de révéler les pratiques sexuelles violentes de son amant qui adorait se faire menotter et fouetter en publiant les lettres compromettantes que Guillaume II lui avait écrites. Pour le prix de son silence, Miss Love reçut la somme de 25 000 Reichsmarks, l'équivalent de près de 400 000 euros. Pas mal pour faire mal

 

 

 

Dégustation et shopping

Une petite soif à la fin de votre découverte de la Neustadt ? Retournez au centre ville et visitez la Cave Historique des Hospices de Strasbourg au numéro 1 de la Place de l'Hôpital. Attention, ce n'est pas facile à trouver. Fondée en 1395, elle témoigne d'une histoire hospitalière et viticole prestigieuse. L'institution charitable bénéficiait de nombreux legs - généralement des vignes - en paiement des soins dispensés. Ces dons ont contribué à l'agrandissement de son territoire.

Ses profondeurs abritent le plus vieux vin blanc du monde en tonneau, datant du XV ème siècle. L'endroit est fort couru, la clientèle apprécie la diversité des crus proposée par le responsable de la Cave. Thibaut Baldinger précise : « Il fut servi pour la dernière fois au général Leclerc, libérateur de la ville, en novembre 1944. Au nez : vanille, miel, cire, camphre. En bouche : étonnant goût de chaume. 9,4% d'alcool.»

 Strasbourg, c'est un succès avec plus de 4 millions de visiteurs par année dont 2 pour la cathédrale - ce chiffre provient du compteur à l'entrée de l'édifice - et 2 autres pour le Marché de Noël. De tout temps, cette ville a su démontrer sa capacité à intégrer et valoriser les legs de son passé mouvementé.

 

 

 

Texte et photos Claude-Yves Reymond

 

A lire aussi pour vos vacances en Alsace:

Mulhouse, voitures et trains

Colmar, le retable d'Issenheim

www.visitstrasbourg.fr

www.visit.alsace

www.alsace-essentielle.fr

Manger : Le Tire-Bouchon, 5 rue des Tailleurs de pierre, www.letirebouchon.fr

Dormir : Hôtel du Dragon, 12 rue du Dragon, www.dragon.fr, idéalement situé, parking à disposition.

 













 

 

09.05.2022 15:46

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:


Une Alsace différente

France

| A toute vapeur au Pays de Brisach

Entre le vignoble alsacien et les bords du Rhin, découvrez Neuf-Brisach dont les fortifications de Vauban sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco !

Sur les terres de Cézanne

France

| FABIENNE VERDIER

Musée Granet - Cité du Livre - Musée du Pavillon de Vendôme à Aix-en-Provence

Publicité