Edition PRINTEMPS 2021

Enjouée et déjantée

France

| Nantes

Avec l'art qui étonne, qui détonne, qui envoûte, qui déborde, qui renverse, qui...


Entre les machines extraordinaires dans les nefs des anciens chantiers navals et le pendule de Romain Signer se glisse un mètre ruban géant signé Lilian Bourgeat. Cet artiste contemporain, né à Saint-Claude dans le Jura en 1970, s’évertue à dépasser l’ordinaire, au sens propre comme au sens figuré.

136 mètres de longueur et de bonheur

Il s’attache à surdimensionner des objets de notre quotidien (salon de jardin, bottes en caoutchouc, plots de signalisation, banc public, etc.). Tout en conservant leur aspect d’origine, ceux-ci s’affranchissent de leur banalité pour acquérir un statut extraordinaire, quasi iconique. Les objets usuels deviennent autonomes et doués d’une certaine magie. C’est le cas pour ce mètre à ruban démesuré.

Outil indispensable à l’architecte, l’urbaniste, l’ouvrier et bien d’autres corps de métier, le mètre à ruban l’est aussi pour l’artiste qui le transporte partout avec lui.

Copie exacte mais gigantesque du sien propre, celui-ci est déployé dans la cour du siège du groupe Aethica dont le métier est justement de construire des projets immobiliers.

Au cœur de l’île de Nantes, l’œuvre apparaît comme un monument dédié à la simplicité d’un outil, banal s’il en est, mais qui rend concrètes les constructions issues de notre imagination.



Œuvre du parcours Estuaire Nantes-Saint-Nazaire
Rue La-Noue-Bras-de-Fer - Île de Nantes
44200 Nantes
Accès libre, 7j/7

www.levoyageanantes.fr/

 

Source: Le Voyage à Nantes organisme touristique chargé de la promotion via la culture de la destination de Nantes Métropole et rédaction partir-magazine.com

 

06.02.2021 11:32

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

La Villa « Sam Suffit »

France

| Ecomusée (Alsace)

Réouverture le 1er avril 2021

« Madame Bovary, c’est moi. »

France

| Flaubert en Normandie

Sa naissance et sa vie, son attachement à cette région notamment comme territoire d’écriture d’une partie de son œuvre.

Publicité