Edition PRINTEMPS 2021

Ben Weider et Napoléon

Art de vivre

| Collection « Passion »

Portrait de ce spécialiste de l'empereur qui fit don de ses trésors au Musée des Beaux-Arts de Montréal.


Ben Weider se révéla un homme riche à souhait... grâce à sa détermination.

 

Fils d' un émigré polonais, Ben Weider est né en 1924 à Montréal. Dans la dèche totale, la crise des années trente le marque à jamais: il sera un gagnant ou autrement dit un « money-maker ».

 

Il vendra ainsi à ses débuts des glaces pour 2 dollars 50 la semaines avant de devenir, en compagnie de son frère Joe, le maître cossu d'un empire gigantesque et mondial spécialisé dans le fitness, le body building, les compléments alimentaires et l'édition de magazine spécialisés dans ces domaines.

 

L'empereur

 

Ben Weider était aussi l'un des tous grands spécialistes de Napoléon. Il présumait que celui-ci avait été assassiné, il s' affaira à en dénicher la preuve.

 

 

Pendant plus de trente ans, Ben Weider se heurta aux historiens français mais le 28 août 1995, une lettre de Roger Martz, chef du département de toxicologie au FBI, conclut que les cheveux de Napoléon fournit par Ben Weider contenait beaucoup d' arsenic.

 

La thèse fut réfutée

 

Ben Weider finança alors une analyse qui fut réalisée par le Dr Pascal Kintz, président de l’Association Internationale des Toxicologues de Médecine Légale. Le médecin considéra en 2003 que l’empereur avait été intoxiqué à l’arsenic, produit dont il constata la présence en doses massives, non sur la surface comme cela avait été le cas dans les analyses précédentes, mais dans la médulla, le cœur des cheveux du souverain.

 

L' empereur avait bel et bien été assassiné. L'homme d'affaires écrivit « Qui a tué Napoléon », sorti en 1982,  vendu à plus d' un million d' exemplaires.

 

 

Rien à perdre, tout à gagner. Le body-building sera-t-il une discipline olympique?

 

Ben Weider, fondateur de l'International Federation of Body Building (IFBB), avait désiré rencontrer, à Lausanne, Juan Antonio Samaranch, président du Comité International Olympique de 1980 à 2001.

 

But de sa visite: faire admettre le body building dans le liste des sports des Jeux Olympiques. La musculation en tant que telle n'avait jamais été au programme olympique. En 1998 le CIO accorda à l'IFBB une reconnaissance provisoire, qui dura près de quatre ans. Elle fut retirée en 2001.

 

 

Ce fut une épreuve de force mais le CIO considéra que cette demande s'avérait par trop mercantile.Ben Weider peina à se remettre de cet échec. Il décéda en 2008 à l'âge de 85 ans.

 

Il légua sa fabuleuse collection d'objets napoléoniens au musée des Beaux-Arts de Montréal. 

 

arch. partir-magazine.com - Claude-Yves Reymond

 

 

Expositions à Paris

 

 

Deux cents ans après sa mort, le musée de l'Armée commémore la disparition de Napoléon Ier, à l'endroit même où est conservé son tombeau. 

Événements, apparats et protocole, c'est la découverte de l'héritage qui entoure le décès de l'empereur. 

 


Du 31 mars 2021 au 19 septembre 2021

Musée de l'Armee
129 rue de Grenelle
75007 Paris 7


www.musee-armee.fr

 

 

 

 

La Villette nous entraîne à la rencontre du premier empereur français qui retrace son incroyable destinée.


Du 14 avril 2021 au 19 septembre 2021


La Grande Halle de La Villette
211 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris 19

www.lavillette.com



 

 

23.01.2021 09:54

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Façon(s) de voyager

Art de vivre

| Découvrir le monde

Privilégiez la rencontre des autres pour la richesse de leurs connaissances et leur empathie !

A l'attaque des « couch potatoes »

Art de vivre

| Virus TV

Chefs-d'oeuvre du cinéma français à découvrir. Non contagieux. OUF !

Publicité