Edition HIVER 2022

Biarritz et Saint-Jean-de-Luz

France

| Spa et thalassothérapie

Dans un site marin privilégié, la thalassothérapie est l’utilisation simultanée, sous surveillance médicale, dans un but préventif et curatif, des bienfaits du milieu marin, qui comprend le climat, l’eau de mer, les boues marines, les algues et autres substances extraites de la mer.


Entre Biarritz et Hendaye, sur quelque vingt kilomètres, s’étendent au moins 6 centres de thalassothérapie & spa. Est-ce Eugénie, comtesse de Montijo, ayant séjourné à Biarritz durant son enfance en 1835, qui lança la mode des bains de mer au milieu du XVIII ème siècle ? La petite histoire l’affirme quoi que les Biarrots n’aient pas attendu l’empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie pour se baigner dans l’Atlantique.

 

Biarritz

 

Dès 1609, un observateur, le Conseiller de Lancre, remarque cette pratique qu’il juge fort malséante : « Ce mélange de grandes filles et de jeunes pêcheurs qu’on voit à la côte en mandille, et tout nus en dessous, se pesle-meslant dans les ondes... ». Les habitants de ce village n’en ont cure et continuent à plonger dans la mer, bien qu’en 1774 la ville leur ait refusé d’ériger des guérites pour se changer.

 Quoi qu’il en soit dès 1855, date de la construction de la célèbre villa Eugénie qui sera suivie par l’adjonction de l’Hôtel du Palais en forme de E, cette paisible bourgade devint la station balnéaire des têtes couronnées. Au gré du temps, Biarritz connut toutefois quelques épisodes de notoriété façon marée basse jusqu’ en 1957 quand Peter Viertel, le mari de l’actrice Deborah Kerr, débarqua avec ses planches de surf sur la plage de la Côte des Basques. Les Biarrots, médusés, virent alors pour la première fois en Europe un homme debout sur la crête d’une vague déferlante. Biarritz s’avère être aujourd’hui la Mecque du surf sur le vieux continent.

 De l’une à l’autre

 En 1936, Sacha Guitry écrivait dans le livre d’Or de l’Hôtel du Palais : « Quand on hésite entre deux plages, l’une d’elles toujours est à Biarritz ». L’humoriste cynique et plutôt versatile dans ses relations amoureuses pensait-il à la seconde ? Une rivale qui, elle aussi, a du répondant et dont la carrière balnéaire commença au même moment que celle de Biarritz ? Assurément.

Direction donc Saint-Jean-de-Luz à quelques kilomètres, On n’y nageait pas mais l’on se promenait dans l’eau tout habillé, le maître-nageur s’appelant le guide-baigneur.

 En raison de rochers au large et de digues construites par la suite, le calme baigne le sable de cette bourgade qui fit fortune avec la pêche à la baleine jusqu’au XVIIème siècle. Déclarée première ville de France d’importance avec quelque 12 000 habitants, armateurs et corsaires, juste après la frontière espagnole, elle accueillit les noces de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche le 9 juin 1660, un mariage de raison en application du Traité des Pyrénées. Ils étaient cousins germains, le pape occulta la consanguinité.

 Flâner dans les ruelles de Saint-Jean-de-Luz, c’est découvrir pas à pas les lieux où Louis XIV et sa cour au complet séjournèrent du 8 mai au 15 juin. Pour la première fois, la nuit de noces ne fut pas publique. Un drap fut tendu : l’infante n’était guère avenante surtout quand elle souriait découvrant des dents cariées par le chocolat qu’elle croquait à longueur de journée.

Péché de gourmandise

A l’ombre de Biarritz et de Saint-Jean-de-Luz, la découverte de Bayonne est souvent oubliée. Agendez-la à votre programme de visites, vous ne le regretterez pas.

Après avoir déjeuné à bord d’une péniche sur les rives de l’Adour, filez dans le quartier Saint-Esprit alignant pas moins de 15 chocolatiers. L’origine de la fabrication du chocolat à Bayonne remonte au début du XVIIème siècle, lorsque des juifs portugais, pourchassés par l’Inquisition, s’installèrent dans cette ville fortifiée à l’origine de la baïonnette. Très vite, leur renom, par la qualité des matières premières et la précision des mélanges, s’affirma à perpétuité : un chocolat noir, amer, à forte teneur en cacao. Chez Daranatz, celui agrémenté de piment d’espelette ne laisse personne indifférent avec son long goût en bouche légèrement piquant et, à coup sûr, vous craquerez pour les bouquets de chocolat créés par Serge Andrieu. Quant à Chocolats Cazenave, véritable institution depuis 1854, la gourmandise se déguste en boisson.

Retour en longeant les langueurs océanes d’Anglet pour des balades en vélo et autres parcours de golf. Par ici, le bonheur des vacances joue les prolongations obligées 

Claude-Yves Reymond - Wellness & Santé magazine - www.wellness-et-sante.ch

INFOS 

www.franceguide.com

Manger +1 drink

Dans l’ « Etablissement des Bains » de Biarritz datant du début du XXème siècle et rénové en 2009, le « Restaurant 57 » est une excellente adresse tout comme les terrasses des maisons des pêcheurs dites « crampottes » dans le Vieux Port. Pour une trentaine d’euros, « La Tantina de Burgos » est fort appréciée de la clientèle locale. Quant au bar « Les 100 marches », disons simplement que l’ambiance s’avère conviviale voire survoltée en saison.

 Shopping

  • linge de maison haut de gamme griffé Jean Vier, trame en lin et coton rayé selon la tradition basque et sa remise à jour très tendance.
  • du piment d’espelette.
  • du Patcharal, une liqueur à base de petites groseilles, qui se boit frais en guise de digestif.

 

 Se loger

 L’Hôtel du Palais ***** Imperial Resort & Spa (1, Avenue de l’Impératrice, F- 64 204 Biarritz, http://www.hotel-du-palais.com/) vous propose de vivre les espaces fastueux où séjournèrent Eugénie et Napoléon III dans le confort le plus raffiné d’aujourd’hui.

 

Hôtel du Palais Biarritz

 

Membre « The Leading Hotels of the World », l’Hôtel du Palais récolte tous les lauriers, notamment ceux des lecteurs du magazine américain Conde Nast Traveler qui le déclarèrent « Best European Resort Hotel » en 2009.

Cet établissement appartient à la ville de Biarritz qui a donné carte blanche à la direction pour qu’il soit l’un des meilleurs palaces du monde.

Les soins dispensés au Spa Imperial sont signés Guerlain. Tout naturellement puisque Eugénie de Montijo choisit cette prestigieuse maison pour créer son eau de toilette personnelle. Pour les soins capillaires, essayez l’institut du cheveu Leonor Greyl. Une expérience innovatrice. Enfin, le fitness propose, notamment, des cours personnalisés de Pilates pour améliorer ses performances au golf.


L’Hôtel Athlantal *** (153, Boulevard des Plages, F- 64 600 Anglet, http://www.biarritz-thalasso.com/) vous accueille pour une « Escale privilège » en chambre Club avec demi-pension et 6 soins par personne. Accès libre aux espaces détente et fitness.

Athlantal a fêté ses 20 ans en 2009 et les spécialistes lui reconnaissent des innovations bienvenues dans le secteur de la thalassothérapie. Par ailleurs, ce groupe a contribué à la démocratisation de ce concept de remise en forme et Athlantal peut s’enorgueillir aujourd’hui de la plus jeune moyenne d’âge des curistes en s’adressant à tous les publics.


L’hôtel Hélianthal *** Thalasso & Spa: Place Maurice Ravel, F-64 504 Saint-Jean-de-Luz, www.helianthal.fr Depuis 1989, Hélianthal vise l’excellence de la thalassothérapie avec une clientèle devenue fidèle au gré des ans. Les curistes apprécient la véranda de repos directement sur la plage et le centre ville animé à deux pas. C’est à la fois à l’extérieur, le dépaysement d’une région réputée forte en caractère et, à l’intérieur du centre, une bulle de paix et d’harmonie.

08.02.2011 16:17

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Osez l'escapade !

France

| Saint-Denis

Une forme d'art pictural différente au 6b et la tradition musicale à la Basilique.

Paris: Nuit magique, instants féeriques

France

| Incontournable

En passant Chez Michou, Paris vous en met plein les yeux. Paillettes, strass, … et vitriol.

Publicité