Edition PRINTEMPS 2021

Bouclier impératif au stress oxydatif

Santé

| Dr Marcel Capt, médecin spécialisé en médecine ortho-moléculaire et anti-âge à Lausanne.

Selon des recherches récentes, près de la moitié de la population en Suisse comme ailleurs souffre de stress oxydatif. Attention danger ! Les radicaux libres sont à l’origine d’une accélération du vieillissement et de plus de 200 maladies dégénératives. Explications avec le Dr Marcel Capt, médecin spécialisé en médecine ortho-moléculaire et anti-âge à Lausanne.


- Sans oxygène, aucun être vivant ne peut exister. En l’utilisant, notre organisme génère naturellement des radicaux libres. Ce sont des déchets toxiques à recycler sans relâche pour se mettre à l’abri de leurs effets nocifs. Sans trop entrer dans les détails, l’oxygène, dans 10% des cas, perd un électron, ce qui l’empêche de rester stable. L’atome va tenter de le récupérer auprès d’autres molécules en les déstabilisant également. C’est une réaction en chaîne. Un exemple : une seule bouffée de cigarette augmente de 10 puissance 15 les radicaux libres sévissant dans l’organisme. D’autres radicaux libres se forment également en cas de stress chronique, d’excès de sucre dans le sang, de phénomènes inflammatoires,… L’autre source des r. l. est externe au corps : le tabagisme, une consommation excessive d’alcool, toute exposition exagérée au soleil, la pollution atmosphérique, les ondes électromagnétiques, les voyages en avion (rayons cosmiques),… La liste est très longue. Terminons la en signalant que le simple fait d’utiliser un déodorant les augmente!

- Quelles sont les maladies qui guettent une personne soumise au stress oxydatif ?

 - L’augmentation du risque de tous les types de cancer s’avère très importante, idem pour les problèmes cardio-vasculaires et les maladies neuro-dégénératives comme celles de Parkinson et d’Alzheimer. On a constaté que les yeux pouvaient être touchés avec la cataracte et la dégénérescence de la rétine. Il y a une forte accélération du vieillissement de la peau.

- Comment connaître son niveau de stress oxydatif ?

- A l’heure actuelle, il existe 3 sortes de test sur le marché. Un auto-test. Celui-ci, disponible en pharmacie et sur internet, est un dispositif médical d’autodiagnostic. Une des substances de dégradation métabolique, générée par l’agression des membranes cellulaires, est le Malon dialdéhyde (MDA) qui, éliminé par les reins à travers l’urine, peut ainsi être utilisé comme un indicateur de la dégradation des cellules. Je ne préconise pas cette méthode, elle est seulement informative et ne résout pas le problème si les défenses anti-radiculaires ne sont pas suffisantes. Je préfère le test EDEL mis au point par Pierre Tacchini, Dr. en biologie, en pharmacie et chercheur à l’EPFL. Il s’agit d’une prise indolore d’une goutte de sang au bout du doigt. Le résultat basé sur la protection assurée par la vitamine C est obtenu en 20 secondes. Si la personne ne se trouve pas dans la zone dite de confort, l’analyse de 3 petites mèches de cheveux s’ensuivra avec la quantification d’une vingtaine de minéraux, des oligo-éléments, des vitamines et de sept métaux toxiques. A partir de ce bilan, il est aisé d’établir une supplémentation adéquate et personnalisée afin d’augmenter les défenses auto-oxydantes du sujet. Le 3ème test est le FORT/FORD, peu utilisé, car moins simple.

- Quel est le prix d’un tel examen ?

- Le test EDEL que je pratique coûte 59 francs, l’analyse capillaire du laboratoire si nécessaire : environ 180 francs. Pour trois mois, la supplémentation sous forme liquide se situe entre 70 et 90 francs. A ma connaissance, aucune caisse-maladie, même avec une assurance complémentaire, ne rembourse ces prestations. Dommage.

- Pourquoi est-ce si important de combattre le stress oxydatif ?

- Les toutes dernières recherches médicales ont établi, de façon formelle, qu’il existe un « no man’s land » médical où le futur patient se sent bien, n’a encore aucune pathologie déclarée, mais n’est plus réellement en bonne santé. Les grands responsables de cet état pré-pathologique sont les radicaux libres. La mesure du stress oxydatif n’est pas l’indicateur de telle ou telle maladie mais un extraordinaire baromètre du réel état de santé de l’individu. Il s’agit avant tout d’une médecine préventive ou « prédictive »

 Claude-Yves Reymond – Wellness & Santé magazine – www.wellness-et-sante.ch

 Utiles mais point trop n’en faut

Les radicaux libres jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement de l’organisme. Ils entrent dans la procédure de production d’énergie et permettent de lutter contre les virus et les bactéries, conjointement avec les globules blancs. Mais gare aux excès !

La génération épanouie et le sport

Même s’il est certain, que la fatigue engendrée par une activité physique intense, surtout après 50 ans, créera immanquablement des radicaux libres, il faut retenir que l’hyperproduction de r. l. se produit pour tout sport de plus d’une heure par séance et plus de 5 fois par semaine. La régularité dans l’entraînement et le respect de ses limites s’imposent.

Chronique d’une mort annoncée

Quelle est mon espérance de vie, comment puis-je l’atteindre et quelle sera la date de ma mort ? En quasi symbiose et sans trop de controverses intestines, trois théories à travers de multiples recherches scientifiques ont droit de cité :

- la lutte contre le stress oxydatif avec le maintien des radicaux libres à un niveau raisonnable est la thèse la plus accréditée actuellement.

- celle dite hormonale avec la baisse de production de mélatonine, de DHEA, d’hormone de croissance, etc… reste d’actualité.

- enfin, la génétique demeure un facteur primordial à condition de ne pas brûler la chandelle par les deux bouts. A quel âge sont décédés vos ascendants en considérant deux générations ?

07.02.2011 16:20

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Le bon usage du micro-ondes

Santé

| Oui... mais!

Il fut acclamé à ses débuts puis rejeté. Aujourd’hui, il s’utilise un peu, beaucoup...ou pas du tout. Faites le point intégral sur le four à micro-ondes.

Austrian Melangerie

Santé

| Austrian Airlines

Nouveau concept de restauration à bord de cette compagnie. Est-ce judicieux à l'heure actuelle ?

Publicité