Edition AUTOMNE 2021

Le carillon suisse donne à nouveau le ton à Londres

Suisse

| Communiqué de presse Swiss tourism

L’emblème du Swiss Centre de Londres, le célèbre carillon suisse, a été restauré à l’initiative de Suisse Tourisme et de la City of Westminster et continuera ainsi, comme par le passé, à donner au très fréquenté Leicester Square un petit air suisse.


Le carillon suisse entièrement restauré qui a été inauguré hier au Swiss Centre de Londres remplace l’ancien carillon offert en 1985 par la Suisse et le Liechtenstein à la City of Westminster à l’occasion de son 400e anniversaire. Symbole de la longue amitié entre la Suisse et la City of Westminster, le nouveau carillon comprend onze figurines animées qui évoluent dans un décor évoquant les sommets suisses, les armoiries des 26 cantons, 27 cloches et quatre statuettes en costume folklorique représentant les quatre régions linguistiques.

Coopération anglo-suisse.
Le travail de rénovation du carillon a été réalisé de concert par des artistes et artisans de Suisse et d’Angleterre. Smith of Derby, leader mondial de la fabrication de grandes horloges a été mandaté pour la réalisation du carillon, avec la mission de lui donner une forte identité suisse et de l’intégrer harmonieusement dans le contexte architectural urbain environnant. La manufacture de cloches argovienne H. Rüetschi, ayant réalisé l’ancien carillon, a elle été chargée de la coordination des éléments d’art, de design et de musique et de l’équipement des éléments traditionnels avec une technologie moderne sans fil. L’artiste suisse Adalbert Fässler d’Appenzell a restauré les figurines en bois, sculptées à la main à l’origine par Fritz Buchs de Brienz; la musique a été étudiée par la Royal Academy of Music de Westminster et la Haute Ecole de Musique de Berne.

Inauguration officielle.
Le nouveau carillon a été inauguré hier, lundi 28 novembre, par Susie Burbridge, Conseillère municipale et Maire de la City of Westminster, Anton Thalmann, Ambassadeur de Suisse en Grande-Bretagne et Urs Eberhard, Directeur-adjoint de Suisse Tourisme. L’ancien Président de la Confédération Adolf Ogi était également présent. Une démonstration de la connexion du carillon à un clavier a été réalisée lors de l’inauguration, puisqu’il est possible d’utiliser le nouveau carillon pour des concerts «en direct». Six joueurs de cor des Alpes postés sur les toits autour de Leicester Square – certains d’entre eux cachés – ont surpris les passants avec un concert rarement entendu au cœur de Londres. Des groupes folkloriques de diverses régions suisses ont également fait résonner leurs cloches en accord avec le carillon.

Swiss Centre, Swiss Touch.
Le carillon suisse se trouve près du Swiss Centre de Londres. Ce dernier, construit en 1965, a vécu ses heures de gloire de son ouverture aux années 1990. Vitrine de la Suisse, il abritait des entreprises et marques suisses prestigieuses, valorisant l’image du pays dans la ville de la Tamise. En 2009, le Swiss Centre a été remplacé par un nouveau bâtiment qui accueille des restaurants, un hôtel, des appartements, un casino et des boutiques de luxe.
Suite à la démolition du bâtiment du Swiss Centre en 2008, le carillon a dû être enlevé, mais l’octroi du permis de construire du nouveau Swiss Centre était soumis à la remise en place du carillon au même endroit. Après les travaux de rénovation, le cœur de Leicester Square, qui voit passer quotidiennement quelque 700'000 personnes, bat à nouveau au rythme des mélodies du carillon, qui donne à la City of Westminster une authentique «Swiss touch».

Citation de Jürg Schmid, Directeur de Suisse Tourisme
«L’idée d’offrir un carillon suisse aux habitants de la City of Westminster en témoignage de l’amitié entre leur commune, la Suisse et le Liechtenstein, est venue d’Albert Kunz, ancien directeur de l’Office national suisse du tourisme (ONST) en Grande-Bretagne/Irlande. L’inauguration du nouveau carillon perpétue l’idée originale d’Albert Kunz et fait la fierté de l’équipe de Suisse Tourisme dans le monde entier. Nous espérons que le carillon continue longtemps à Leicester Square à évoquer la Suisse et ses multiples attractions touristiques: les magnifiques sommets, les villes pittoresques, les lacs étincelants et les spectaculaires trains panoramiques.»

Le carillon suisse de Leicester Square – faits et chiffres.

  • D’une hauteur de 10 mètres sur 3 mètres de large, il s’agit du plus grand carillon de Suisse.
  • En 1944, Hans Hilfiker, ingénieur employé aux Chemins de fer suisses, conçut une horloge encore connue aujourd’hui comme horloge officielle des gares suisses. Cette horloge coiffe maintenant le carillon suisse de Leicester Square. Au même titre que la bouteille de Coca-Cola, l’étoile de Mercedes ou l’emballage de Toblerone, le design de cette horloge est à jamais mondialement célèbre.
  • L’horloge est équipée d’un mécanisme suisse. L’aiguille rouge des secondes, qui symbolise une palette de chef de gare, atteint la position de 12 heures après 58,5 secondes, et prend ensuite 1 seconde et demie pour se positionner exactement sur 12 heures. Au même moment, l’aiguille des minutes se déplace d’une minute et l’aiguille rouge des secondes entame un nouveau tour.
  • Les cloches sonnent à intervalle régulier et le carillon fonctionne 2‘132 fois par an.
  • Le carillon est équipé d’une sécurité diffusant des sons à haute fréquence afin d’éviter que des oiseaux y fassent leur nid.
  • Un panneau fournit des informations sur le carillon (également en braille).
  • Le carillon original a été créé en 1985 sur une idée d’Albert Kunz, alors directeur de l’Office national suisse du tourisme (ONST) en Grande-Bretagne/Irlande.
  • Grâce à de nouvelles techniques de réglage, les spécialistes argoviens ont pu accorder les cloches de manière cinq fois plus précise qu’en 1985.
  • Smith of Derby a été fondée en 1856; les horloges de cette entreprise décorent des bâtiments officiels dans le monde entier.
29.11.2011 12:26

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Escapade à Saint-Gall

Suisse

| Tout plein de curiosités

Héritage culturel mondial, art contemporain et vieille ville aux ruelles biscornues.

Le mythe du corps parfait

Suisse

| Kirchner Museum Davos

La vulnérabilité du corps humain selon l'artiste suisse Martin Disler illustrée par un spectacle de danses.

Publicité