Edition ETE 2024

Un archange et des bombes

France

| Normandie

Splendeur de l'Abbaye du Mont-Saint-Michel et commémoration de l'anniversaire du Débarquement.


A l'entrée du Mont-Saint-Michel, les battements de fouet des omelettiers du restaurant « La Mère Poulard » rythment le pas de la foule qui se presse. Plus de 3 millions et demi de touristes chaque année dont 1 million 300 000 courageux qui graviront les ruelles escarpées jusqu'à l'abbaye.

 

 

Dans cet encombrement humain, chacun y trouve son compte.

Une boule neige made in China de ce site merveilleux, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979, tient la première place du hit parade des souvenirs.

La tombe d'Annette Boutiaud dite la Mère Poulard (décédée en 1931) qui servait des omelettes pour faire patienter les pèlerins est un peu moins fréquentée.

Les adeptes du New Age font le plein de vibrations mystiques. Quant aux amateurs d'art, c'est pour eux un ravissement d'architecture romane et gothique au gré des siècles depuis la fondation de ce sanctuaire par Aubert, l'évêque d'Avranches, en 708.

 

 

L'archange Saint-Michel lui serait apparu trois fois. Est-ce l'histoire ou une légende ? Peu importe. La flèche de l'abbaye s'estompe dans l'infini du ciel à la recherche de l'éternité en hommage à l'archange, protecteur du démon.

 

 

 

Archive 2014. « Le 6 juin 1944 et les jours qui suivirent, le ciel de Normandie vrombissait des 9 000 avions alliés et des 320 appareils allemands qui lâchèrent plus de 10 000 tonnes de bombes », se souvient André Heintz, résistant de la première heure.

Âgé de 94 ans, ce professeur de français retraité se souvenait du poste de radio  qu'il avait construit dans une boîte d'épinard, exposé au  Mémorial de Caen.

 

 

« Je le cachais au grenier dans une malle remplie de linge sale. Je rassemblais tous les renseignements que je pouvais. Je les envoyais aux Anglais. C'était exaltant mais très dangereux. Parfois, je dormais tout habillé. J'ai été averti du débarquement le 14 mai. Mon nom de résistant ? Je ne sais plus, j'en ai changé tellement de fois. Je ne voulais pas recevoir une décoration mais, il y a 10 ans, j'ai finalement accepté. Je n'avais fait que mon devoir. »

 

Les 80 ans de la Bataille de Normandie seront célébrés tout au long de cette année.

 

Se renseigner. 

Comité Régional de Tourisme de Normandie, 14 rue Charles Corbeau, F – 27 000 Evreux

www.normandie-tourisme.fr

Le Mémorial de Caen, Esplanade Général Eisenhower, F – 14 050 Caen www.memorial-caen.fr

Le Mont-Saint-Michel

www.ot-montsaintmichel.com

 

 

Claude-Yves Reymond

 

07.06.2024 09:45

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Ouverture d'esprit

France

| Paris

L’Office du Tourisme et des Congrès de Paris rejoint le réseau mondial de voyages LGBTIQ, l’International Gay & Lesbian Travel Association.

Rapprochement cocasse

France

| Métro parisien

Ô suprise !

Publicité