Edition PRINTEMPS 2024

Embarquement immédiat

France

| Toulouse

Jeune, dynamique et dotée d'attractions touristiques uniques, Toulouse est une destination « city break » au départ de toutes les villes européennes. Suggestions de visites


Votre Airbus se pose à Blagnac. Il est heureux de retrouver ses congénères du temps jadis qui sont exposés à Aeroscopia à proximité de l'aéroport. Ce musée de l'aéronautique rassemble une collection exceptionnelle d'appareils : le Concorde au nez basculant et pointu pour une meilleures pénétration dans l'air, la Caravelle aux couleurs de feu Air Inter ou encore l'imposant A380 qui n'est plus fabriqué mais sillonne encore le ciel.

 

 

Il est possible de s'installer aux commandes d'un avion dans un simulateur de vol et de visiter les usines d’assemblages d'Airbus. (www.musee-aeroscopia.fr)

 

Filez ensuite à La Cité de l'Espace et ses 4 000 m2 carrés d'exposition, sa salle IMAX 3D et surtout l'attraction LuneXplorer. Cette dernière permet d'accomplir les diverses étapes d'une mission vers la lune.

 

 

Le compte à rebours a démarré. La fusée décolle. Vous, à bord d'une capsule spatiale, allez vivre une accélération intense de 2 g. Lors de cette expérience, le contrôle de sécurité vous demandera d'appuyer sur un bouton jaune pour tester vos réflexes. Malgré tous vos efforts, vous n'y parviendrez pas. (www.cite-espace.com)

 

Autrefois, une piste pour le trafic aérien, la Piste des Géants est devenue un pôle culturel toujours aussi mythique. On y trouve « L'Envol des pionniers, inauguré en 2018 offrant un parcours relatant l'histoire de l'aérospatiale et tous les exploits de Saint-Exupéry et de Mermoz. (www.envol des pionniers.com)

La Halle de la Machine, quant à elle, présente des engins mécaniques créés par François Delaroziere. Astérion le Minotaure est une créature monumentale, haute de 14 mètres, qui ouvre les yeux, se cabre et porte les visiteurs sur son dos. (www.halledelamachine.fr)

 

Vidéo Astérion

Vidéo Roue de guitares

 

 

Direction le centre ville

Le Capitole est emblématique de Toulouse.

Ce bâtiment alternant briques de couleur rose et pierres abrite l'Hôtel de Ville et le Théâtre du Capitole.

Les magistrats de la ville, les capitouls, décidèrent de le faire construire en 1190.

Généralement, les touristes admirent ce ensemble depuis la place. Mais n'hésitez pas à entrer à l'intérieur, c'est gratuit.

Les peintures retraçant l'histoire de la ville sont monumentales.

 

La Salle des Illustres est fastueuse.

 

 

 

À l’opposé de l’édifice du Capitole se trouve une galerie d’arcades construites entre 1851 et 1854. Levez les yeux pour admirer les plafonds à caissons ont décorés de fresques réalisées en 1997 par Raymond Moretti. Ces peintures représentent des moments et des hommes-clés de l'histoire de Toulouse.

 

Un peu plus loin, depuis la rue du Taur, un clocher octogonal de 65 mètres de haut coiffe la Basilique Saint-Sernin datant du vème siècle, inscrite au patrimoine mondial par l'UNESCO dans le cadre des chemins de Compostelle.

 

Manger

 

Assurément, la balade dans le centre de Toulouse vous a mis en appétit. Le fameux cassoulet (haricots blancs longtemps mijotés pour fondre en bouche, confit de canard, jarret de porc saucisse avec parfois quelques légumes et recouvert de chapelure) est de mise. Mais attention, ce plat populaire atteint un prix (g)astronomique.

Au restaurant « Le Colombier » (14, rue Bayard), il est excellent mais pas donné. Affiché 27 euros.

Chez « J'GO » (place Victor Hugo), c'est 28 euros.Une addition salée tout comme le plat qui l'était, ce jour-là, un peu trop.

Juste en face de cet établissement se trouve le Marché Victor Hugo, le plus vieux marché couvert de France datant de 1896. Plus de soixante commerçants y proposent des produits locaux. Au premier étage, divers restaurant cuisinent ce qu'ils ont achetés en bas. Excellent et prix accessibles.

 

Toulouse est une ville à découvrir l'espace d'un week-end. On a même envie d'y jouer les prolongations ici ... et en Occitanie en empruntant le train.

 

Le Pass 2 jours (www.occitanie-rail-tour.com) pour une utilisation illimitée des TER et des bus régionaux coûte 20 euros. Au départ de Toulouse, avec une arrivée en avion au bilan carbone qui laisse songeur, c'est l'occasion de découvrir à bon compte la cathédrale d'Albi, de faire un pèlerinage à Lourdes ou de sourire devant les frasques d'Henri IV dit Le Vert Galant à Pau. En partenariat avec Michelin, « Le Tour de l'Occitanie en train » est un précieux guide en format papier.

 

Bon séjour

Claude-Yves Reymond avec toulouse-tourisme.com/

 

 

 

31.03.2024 15:01

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Sa Majesté à Fontainebleau

France

| La demeure de tous les rois

Certes, mais laquelle ? Le château de Fontainebleau est le seul qui fut habité par tous les souverains français pendant 8 siècles. Invitation à la découverte de la vie de cour.

Le Pacifique en plein cœur

France

| Au loin... très, très loin

Au moins une fois dans sa vie.

Publicité