Edition PRINTEMPS 2024

Le 1er janvier de chaque année

Autriche

| Les yeux braqués sur Vienne

Sur place ou devant son écran.


Une année à l’avance, des milliers de personnes tentent de réserver un fauteuil pour le fameux Concert du Nouvel An dans la « Salle Dorée » du Musikverein. La valse des prix donne le vertige. Qu’importe le billet à 4 200 euros, voire plus, puisqu’un tirage au sort désignera les 1744 chanceux assis et les 300 debouts désirant être vus par des millions de téléspectateurs dans plus de 50 pays.

 

Inaugurée le 6 janvier 1870, cette salle à l’acoustique fameuse (il y est strictement interdit de photographier, le moindre déclenchement « inopiné » de son Smartphone résonne comme un coup de canon) est considérée comme l’une des plus belles du monde. Elle se visite chaque jour, le tour guidé dure 45 minutes.

 

Pause gourmande

 

Juste la rue à traverser et vous voici au Café de l’Hôtel Imperial, un endroit où il faut aussi être vu. 

 

Résidence viennoise du prince de Wurtemberg créée en 1863, ce palais fut transformé en hôtel pour l'exposition universelle en 1873. L’empereur François-Joseph devait l’inaugurer et tous les pâtissiers s’attelèrent à confectionner des gâteaux succulents pour lui faire honneur.

 

 

Au rayon des gourmandises, l’ "Imperial Torte " rivalise avec la tourte Sacher à la recette secrète. A Vienne, chacun vous dira cependant que celle de sa grand-mère est bien meilleure.

S’il est donc possible de confectionner chez soi ce banal gâteau au chocolat, ce n’est pas le cas de la tourte impériale créée par Franz-Xavier Liber.

Aujourd’hui, Christian Csencsits, de 6 heures du matin à 14 h 30, dans les sous-sols de l’Hôtel Imperial, prépare une centaine de ces carrés composés d’une superposition de 6 couches de massepain et de chocolat au lait.

« Sans oublier les amandes de la Méditerranée plus douces que les californiennes, précise le maître confiseur. Chaque année, environ 20 tonnes de matières premières. L’Imperial Torte se conserve au moins 8 semaines au frais. On l’expédie dans le monde entier. »

 

 

Accompagné d’un expresso, un petit morceau façon « gros praliné » ravira votre palais.

 

(cyr)

31.12.2022 23:04

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Vienne saveur café

Autriche

| Un art de vivre

D'un petit « noir » à un « grand brun » en passant par un « allongé », les cafés viennois et leurs spécialités à base d'expresso sont une institution inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO depuis 2011.

Au fil du Danube

Autriche

| Autriche 2012

Pour « Le baiser » de Gustav Klimt à Vienne et une fameuse tourte à Linz. Un picorage inattendu.

Publicité