Edition PRINTEMPS 2024

Manhattan : mouvance permanente

USA

| Plein les yeux et bonnes affaires à New York City

Nez en l’air et dos de guingois avec un shopping bag à la main. Quoi de neuf à découvrir à New York City? Les incontournables.


A l’extrémité de la 18ème rue West, le IAC Building étonne. L’architecte Frank Gehry a dessiné des volumes inclinés et décalés, que certains comparent à un navire affalé sur le port.

New York Times Building

 Pas de vertige pour les trois audacieux qui ont escaladé les 52 étages de la façade du nouveau siège du New York Times (8ème Ave entre la 40 et la 41ème rue). But atteint : le plus grand quotidien du monde occupant les trois premiers niveaux en a fait sa une. Signé Renzo Piano, ce bâtiment surprend par son architecture classique et dépouillée en dépit d’un maillage étrange de traverses le protégeant du soleil et du bruit. Etonnant pour le touriste mais pas pour l’autochtone qui en a vu et lu bien d’autre(s).

Le MOMA (Museum of Modern Art – 11 West 53ème rue) ravit les visiteurs locaux, pour une fois, et étrangers après souvent plus deux heures d’attente à la caisse.

MOMA

Quant à « Ground Zero », le chantier avance dans sa reconstruction, dans une indifférence totale,  et il n’y a guère à voir pour l’instant. Les vendeurs de souvenirs ont même disparu. Alors shopping ?

 Bonnes affaires

 Le soldeur « Century 21 » est à 30 mètres. Bonnes affaires aux rayons linge de maison et bagages… à acquérir en prévision d’une boulimie d’achats. Attention tout de même aux excédents de bagages, les compagnies aériennes ont toutes revu leurs conditions des valises enregistrées et le handbad en cabine. Il est prudent de se renseigner avant de partir.

 S’étendant sur un bloc à Herald Square devenu presque une zone piétonne, le grand magasin Macy's, quant à lui, est aussi incontournable. Les touristes étrangers bénéficient d’une carte de réduction de 10% sur tous leurs achats. Valable partout aux Etats-Unis. A obtenir au Visitors Center contre présentation d’une pièce d’identité.

 Depuis 1878, les produits cosmétiques Kiehl’s Pharmacy sont renommés dans le monde entier au gré d’une publicité de bouche à oreille. Dans l’échoppe originelle au coin de le 3ème Avenue et de la 13ème Rue, ils coûtent la moitié du prix pour une double contenance - ce qui fait le quart du prix - par rapport au coût des enseignes de Paris ou de Zurich. Sans oublier la distribution gratuite d’échantillons dont Kiehl’s est champion en la matière.

Kiehl's Pharmacy

Kiehl's Pharmacy

Enfin, pourquoi payer une excursion pour admirer les gratte-ciel de Manhattan ? Le ferry, à horaire cadencé, à destination de Staten Island est gratuit.

Malgré Obama, l’Amérique demeure en crise. La preuve ? Les filous de Chinatown sont même obligés de brader leurs contrefaçons. Les galeries de Chelsea, si glorieuses encore il y a dix ans, sont désertes. Et à Soho, il ne reste plus que celle de Jacques Carcanagues (21 Green Street, www.jacquescarcanagues.com), l’un des pionniers en ce quartier qui survit en raison de son offre unique et avantageuse à New York. Les autres ont fait place à des enseignes désirant une adresse prestigieuse pour leurs ventes sur internet.

Vous avez fait de bonnes affaires à New York ? Bravo ! Les économies réalisées compenseront le coût des chambres d’hôtel où le moindre placard coûte un saladier avec un taux de remplissage affichant complet.

Best regards,

Claude-Yves Reymond, correspondant de partir-magazine.com à New York City

 

 

 

 

 

 

 

07.03.2011 19:32

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Jungle Island

USA

| Miami

Interaction avec les animaux

Dulles Corridor Metrorail

USA

| Virginia

Safe, quick and convenient.

Publicité