Edition HIVER 2022

FIBO 2011

Fitness

| Voile et dévoile

Décriés ou admirés, les gros bras vont-ils, contre vents et marées, de faire le plein? Michael Brügger, champion de powerlifting.


Les adeptes du fitness s’étant entraînés tout l’hiver se trouvent fort bien pourvus d’un corps agréable à révéler. Mode du printemps arrivé et de l’été qui débarque.

fibo 2010

Du côté des couleurs : le noir se décline dans tous ses dégradés jusqu’au blanc immaculé. Le beige, « icy » façon perle ou « gold » très sable chaud, est également très présent. Les couleurs criardes ou fluo sont « out ».

Terminé aussi le nom de la marque qui barre la poitrine. Aujourd’hui, la griffe, relativement discrète, se situe sur la manche ou sur le dos au niveau de l’encolure. La présence extérieure demeure, cependant, un must.

Plus personne ne porte des vêtements de fitness « One size fit all ». L’ajusté, avec des textures coton et lycra, est de rigueur. Effort révélé pour un corps révélateur.

Hélas, trois fois. Vu aussi pour vous le duo pack du survêtement unisexe et taille unique pour se balader en couple, ici ou ailleurs.

Nutrition spécifique 

Mais qui sont ces gens qui trimbalent des barils de poudres ? A la conquête du corps désiré, les connaisseurs savent que les progrès passent par un entraînement assidu et une alimentation saine Sans oublier deux substances à ingurgiter: la L-carnitine et la créatine monohydrate qui, paraît-il, font des miracles. Ces deux produits basiques reviennent à la surface dans un retour en force.

jusup wilkosz

Invité par Arnold Schwarenegger aux Etats-Unis, Jusup Wilkosz, 3ème au concours de Mr. Olympia en 1984, raconte ses souvenirs... d'anabolisants.

Précisons d’emblée, pour un peu d’histoire, qu’ils ne sont pas vraiment nouveaux. La L-carnitine (nom à l’origine latine carnis signifiant viande) fut découverte en 1905 par deux chercheurs russes qui, en raison de sa composition, l’apparentèrent aux vitamines du groupe B se dissolvant dans l’eau. La créatine, quant à elle, fut mise à jour déjà en 1847 par Chevreul, un savant français qui constata que les muscles des animaux sauvages contenaient dix fois plus de cet acide aminé que les animaux captifs ou domestiques.

La L-carnitine permet d’augmenter l’endurance avec un apport d’énergie constant et important lors d’une séance quasiment non stop.

On dit aussi qu’elle fait maigrir. C’est vrai à condition de s’entraîner suffisamment longtemps. En effet, l’organisme puise son énergie dans les hydrates de carbone stockés sous forme de glycogène avec une mise à disposition rapide mais limitée, puis dans les corps gras qui présentent l’inconvénient de ne pouvoir être mobilisés qu’à un rythme lent. Comme la L-carnitine augmente l’endurance, le coup de barre après les sucres brûlés ne se produit pas... et le corps mord immédiatement à belles dents dans les boudins adipeux.

Quant à la créatine, sa principale qualité est d’augmenter rapidement le volume du bodybuilder. Elle permet aux cellules musculaires de favoriser l’absorption de l’eau environnante et de tous les nutriments contenus dans celle-ci. L’entraînement atteint ainsi son rendement optimum.

En ce qui concerne les doses : le flou le plus artistique continue de régner en ce domaine, n’en déplaise aux fabricants.

Produits autorisés en Suisse ? Oui, selon certaines conditions agrées par l’Office fédéral de la Santé publique. via Internet, en gélules ou autres formes concentrées, ça passe ou ça casse, d’une législation à l’autre.

03.03.2011 17:17

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

La kettlebell au fitness

Fitness

| Basique mais efficace

Come back de la grosse boule de fonte équipée d’une poignée que soulevaient les hommes forts de la Belle Epoque. Avec 8 exercices pour améliorer sa condition physique et sa santé.


Pionnier du fitness

Fitness

| Roger Schaefer

En 1955, Roger Schaefer ouvrait sa première salle de culture physique à Lausanne. D’hier à aujourd’hui, coup d’oeil rétrospectif sur le fitness avec le «Plus bel Athlète d’Europe 1958», un physiothérapeute de 78 ans en pleine forme exerçant toujours à Grandvaux.

Publicité