Edition SEPTEMBRE 2018

Escapade à Davos

Suisse

| Davos, un impératif dans les Grisons

Air pur et lumière étincelante: prise d’atmosphère à Davos, une ville au rayonnement international.


De Landquart à Davos, les virages se succèdent le long de forêts de mélèzes cascadant des sommets. Soudain, le pont du Sunniberg surgit et permet de passer d’un pan de la vallée à l’autre. Signée Christian Menn, sa structure aux câbles d’acier inclinés pesant1960 tonnes emballe l’automobiliste. Encore quelques kilomètres puis soudainement, la vision du béton gris de Davos à 1560 m d’altitude détonne dans la verdure. Normal. Ce village fondé vers 1250 par les Walsers venus du Haut-Valais est une ville aujourd’hui de plus de 13 000habitants dont l’architecture dite«style sanatorium» est à replacer dans le contexte santé du XIX e siècle.

En 1853, fuyant l’Allemagne l’ayant condamné à mort en raison de son absence lors de la révolution de 1848, le médecin Alexander Spengler se réfugia à Davos et considéra que de longues expositions au soleil et à

l’air pur étaient bénéfiques pour les tuberculeux, nombreux à l’époque. En collaboration avec l’homme d’affaires hollandais Willem Jan Holsboer, il fonda la première clinique de Davos. D’autres établissements suivirent. Les règles de construction étaient strictes: un bloc à toit plat et aux murs à l’état brut encerclés de larges terrasses pour un maximum d’air frais et de soleil. Le monde entier accourait:Conan Doyle, par exemple ou Thomas Mann en 1912 venu rendre visite à Katya, sa femme malade. Pour la petite histoire, signalons que l’auteur de «La Montagne magique» que Davos lui inspira souffrait alors d’une légère toux. Le médecin du sanatorium lui trouva «une petite tache humide» pour le faire rester le plus longtemps possible. Thomas Mann ne souffrit jamais de tuberculose… mais certains praticiens peu scrupuleux à Davos avaient le sens aigu des affaires.

Les découvertes pharmaceutiques, dès la fin de la deuxième guerre mondiales, signèrent l’arrêt de mort des sanatoriums. Le passage à un usage hôtelier fut toutefois aisé.

Renommée internationale

Pour un aperçu de cette époque, visitez l’hôtel Schatzalp perpétuant l’authenticité de sa construction en 1900. Dans les chambres, pour deux heures de clarté supplémentaire à l’intérieur, les deux marches permettant d’accéder à la terrasse ont été conservées. Devant cet établissement 4 étoiles, le jardin botanique «Alpinium» présente plus 3 500 plantes du monde entier.

Oui, les visiteurs du monde entier accourent à Davos. Une ville en plein boum de construction pour les congrès (le «Davos Congress Center» a doublé sa capacité d’accueil), la pratique de tous les sports, été comme hiver, ainsi que la recherche médicale et les soins dispensés ciblant l’asthme, les allergies et les accidents sportifs.

Et si Davos, en pleine nature, est faite et le sera encore de béton, c’est pour mieux laisser entrer la lumière. En témoigne l’étrange bâtiment abritant les œuvres flamboyantes du peintre Ernst Ludwig Kirchner. Expressionniste… et étonnant tout comme les lignes droites du clocher de l’église qui partent en vrilles en raison du climat tonique.

Claude-Yves Reymond - Wellness & Santé magazine - www.wellness-et-sante.ch

Etrange

Des valeurs Bovis (mesure un rien ésotérique déterminant les vibrations énergétiques d’un lieu ou d’une chose) particulièrement hautes furent relevées à Davos, Zuoz et Sils.

Chaque seconde compte

Davos a installé des défibrillateurs dans ses rues et dans les transports publics, confie Walter Kistler, médecin au Davos Spital. Les chauffeurs seront initiés au fonctionnement de ces appareils tout comme le personnel hôtelier.» Une nouvelle bienvenue pour rétablir un arrêt cardiaque dans les délais vitaux.

http://www.herzsicheresdavos.ch/

Vive la glisse

Découvrez toutes les générations des luges «Davos» qui, depuis 1883 jusqu’à aujourd’hui, enchantent petits et grands. L’écartement de leurs patins est unique au monde pour une glisse plus rapide que les modèles concurrents. Wintersport Museum, Promenade 43, CH-7270 Davos, http://www.wintersportmuseum.ch/

luge davoschaise longue davos

Se loger

Le Waldhotel**** –das Licht & Luft Hotel – a terminé sa restauration. Les chaises longues des terrasses sont d’origine alors que les chambres témoignent d’un luxe contemporain des plus raffinés. Vue superbe sur Davos, cuisine gourmande et spa relaxant. Waldhotel, Buolstrasse 3, CH-7270 Davos, tél. + 41 (0) 81 415 15 15, http://www.waldhotel-davos.ch/

INFOS

Office du tourisme de Davos:  www.davos.ch

Office du tourisme du canton des Grisons
Grisons Vacances (Graubünden Ferien)
Alexanderstrasse 24
7000 Coire (Chur)
Tél. +41 (0) 81 254 24 24
Fax +41 (0) 81 254 24 00
http://www.graubuenden.ch/

Chemins de fer rhétiques "Rhätische Bahn"
Bahnhofstrasse 25
7002 Coire (Chur)
Tél. +41 (0) 81 288 61 00
Fax +41 (0) 81 288 61 01
http://www.rhb.ch/

 

17.02.2011 14:28

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Montreux pour soi

Suisse

| Balade d'un jour au coeur de la Riviera vaudoise. A Montreux, au soleil et à la «chotte».

Quand avez-vous visité le château de Chillon pour la dernière fois ?

Crèfli et spampezie

Suisse

| Traditions sucrées de la Léventine

Les gourmandises de Noël.

Publicité