Edition PRINTEMPS 2020

Rien que des bonnes notes

Allemagne

| Hambourg

Avion, bateau, train et parapluie… En avant la musique !


Votre avion se pose sur l’aéroport de Hambourg. Peut-être un A320 qui retrouve son lieu d’origine: l’assemblage final de cet appareil se fait, en effet, à Finkenweider, sur les bords de l’Elbe.

 

 

 

 

Quelque 350 000 passionnés d’aviation par an parcourent ce site industriel où travaillent 16 000 employés. Pour visiter, une réservation est indispensable 15 jours auparavant auprès de Globetrotter, Airbus Periport, Kreetslag 7, 21129 Hambourg, www.reiseland-globetrotter.de. La présentation de ses papiers d’identité est obligatoire sur place.

 

Croisière

 

Autre « highlight » : une excursion en bateau sur l’Elbe. Prenez le métro U3, sortie Landungsbrücken. ! A quelques pas, le point de départ du tunnel sous l’Elbe inauguré en 1911 à 43 mètres de profondeur mérite un petit détour pour admirer le carrelage du plafond...puis retour à la surface par l’escalier dont les marches signifient une séance de step gratuite très cardio.

 

Plusieurs compagnies se disputent la visite de l’Elbe issue à 1100 kilomètres de la République tchèque. La force de la marée de la Mer du Nord éloignée de 100 kilomètres s’avère de 3 mètres 80 en ces eaux.

 

 

 

 

Selon les dernières statistiques, avec quasiment 6 millions de containers, Hambourg demeure le deuxième port d’Europe derrière Rotterdam. Les grutiers ne peuvent travailler que 4 heures d’affilée au chargement des bateaux en raison de leur attention qui se doit d’être toujours au maximum.

 

 

 

 

Sur le retour, admirez les bâtiments de «HafenCity» et de la « Speicherstadt » (ville des entrepôts), (www.kulturquartier-hamburg.de) construite sur plusieurs îles reliés par des canaux, rues et 20 ponts.

 

Les bâtiments furent construits entre 1885 et 1927. Ces lieux dont la rénovation totale fut quatre fois plus grande que le chantier de la Potsdamer Platz à Berlin sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 5 juillet 2015.

 

Une enseigne sur un dock va attirer votre attention : « Miniatur - Wunderland », (www.miniatur-wunderland.de) le plus grand musée de modèles réduits. Des trains, par exemple, qui zigzaguent dans des paysages suisses ou autrichiens sur plus de 15 kilomètres de voies ferrées. Venise et ses gondoles sont aussi au rendez-vous. Toutes les 15 minutes, les lieux passent en mode nuit. La simulation est émerveillante.

 

 

 

 

Depuis son ouverture, ce lieu familial a attiré déjà plus de 18 millions de visiteurs qui ont admiré la maquette animée de la Philharmonie de l’Elbe, (www.elbphilharmonie.de/).

 

 

 

 

 Cette salle accueille en résidence l’orchestre symphonique de la NDR de Hambourg mais reçoit également régulièrement l’Ensemble Resonanz (www.ensembleresonanz.com) qui fait partie des principaux orchestres de chambre d’aujourd’hui. Les programmes de cette formation composée de 18 musiciens font le lien entre musique classique en ces lieux et musique contemporaine à écouter dans la Salle “Resonanz” de St. Pauli (Feldstrasse 66), un quartier à la vie nocturne très animée. 

 

 

 

 

 

Le coût de construction de la Philharmonie de l’Elbe s’envola pour atteindre 800 millions d’euros. Cher ? Assurément mais « Elphi » est un chef-d’œuvre d’architecture possédant une acoustique d’avant-garde.

 

 

Hôtel de Ville

 

 

Il paraît que les caisses de Hambourg sont vides mais la métropole se souvient du potentiel de feue la Hanse. Cette pirouette pince-sans-rire est l’une des histoires drôles que l’on se raconte entre gens distingués en costume bleu marine, la couleur de la ville. «Quelle est la différence entre un commerçant... et un commerçant hanséatique? Les deux savent vendre leur belle-mère mais le second assure la livraison.»

 

 

Au cas où…

 

Qui a dit qu’il pleuvait toujours à Hambourg? Personne puisque les statistiques révèlent que la moyenne des intempéries dans la cité hanséatique est inférieure à celle de Milan. L’idée est pourtant ancrée à jamais dans la mémoire populaire de la seconde ville d’Allemagne forte d’un million huit cent vingt-deux mille habitants parce que, tout simplement et quotidiennement, une bruine pénétrante en provenance de la Mer du Nord et de l’Elbe empreint l’atmosphère.

«Schietwetter!» (pour temps de m...) comme on dit par ici signifie les habitudes ataviques d’un parapluie glissé sous le bras. A partager s’il pleut à Hambourg pour ce petit coin de paradis urbain au nord de l’Allemagne

 

Claude-Yves Reymond

www.hamburg-tourismus.de

 

07.03.2020 11:08

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

100ème anniversaire du « Cavalier bleu » (der Blaue Reiter) en Bavière

Allemagne

| 100ème anniversaire du « Cavalier bleu » (der Blaue Reiter) en Bavière

Au cœur du « Pays Bleu », à 70 kilomètres de la capitale bavaroise, en Haute Bavière, une lumière étrange éclaire le Marché Murnau, selon la dénomination officielle, au bord du Staffelsee dont les eaux riches en fer sont bienfaisantes pour les rhumatismes.

« Espion, lève-toi ! »

Allemagne

| A visiter

Inutile. De la Marche Silencieuse à Leipzig à la Chute du Mur de Berlin, il y a 25 ans, la STASI a disparu.

Publicité