Edition PRINTEMPS 2020

En plein cœur

USA

| Kansas City (MO)

Dans le Midwest américain, KC pique la curiosité du touriste individualiste.


Est-ce au milieu de nulle part ? Non, c’est nulle part ailleurs. Kansas City a su faire oublier sa réputation de « flying over » (on survole ou on passe outre) qui lui collait à la peau autrefois. Aujourd’hui, avec 25 millions de touristes en 2019 séjournant 3 nuits/2 jours, cette ville du centre des Etats-Unis recèle des curiosités inédites qui méritent la visite.

 

 

Bons baisers de…

 

 

En provenance du Nebraska, Joyce Hall débarqua le 9 janvier 1910 à Kansas City. Avec une valise, deux cartons remplis de cartes postales sous le bras et la certitude profonde que cette ville serait le point de départ de sa carrière, ce jeune homme de 21 ans se lança dans la vente de messages illustrés par correspondance.

 

 

 

Sa chambre de 3 mètres sur 3 du YMCA qui lui servait également de lieu de travail devint très vite trop petite. Le succès était au rendez-vous. Hallmark est aujourd’hui encore le numéro mondial de la carte de vœux.

 

 

 

 

La visite du Hallmark Visitors Center (2450 Grand Blvd) permet de découvrir les créations de cette entreprise dans une approche très vintage. Joyce Hall est considéré comme l’un des premiers « self-made man américain ».

 

Douceurs

 

André Bollier de Lausanne, avait, lui aussi, une âme de pionnier quand il arriva à KC en 1955 pour y confectionner des pralinés dans une boutique siglée « Swiss Chocolates ». Il fallait oser dans ce trou perdu. Aujourd’hui, son petit-fils René est aux commandes de cette entreprise qui a importé, l’an passé, 4 tonnes d’une base élaborée par Max Felchlin à Schwyz.

 

 

 

 

 

 

Témoignage du passé

 

Ouvert en 2004 à la suite d’une décision du Congrès, le National World War I Museum and Memorial (2 Memorial Drive) est un « must » de Kansas City. C’est un regard nouveau sur cette guerre avec le pont de l’entrée qui surplombe un champ de 9 000 coquelicots dont chacun représente la mort de 1 000 soldats américains en Europe.

 

 

 

 

 

 

Sur 3 000 m2, l’exposition retrace les origines du conflit avant 1914, les efforts du président Wilson pour conserver la neutralité des Etats-Unis puis l’entrée dans le conflit à la suite des accords germano mexicains et les attaques sous-marines allemandes dans l’Atlantique. A l’extérieur du musée, des statues gigantesques se cachent les yeux pour ne pas voir les horreurs de la guerre et la vision d’un futur incertain.

 

 

 

 

 

Le Liberty Memorial, inauguré en 1925 par le Maréchal Foch et le général Pershing, se trouve juste à côté du musée et surplombe Union Station. Cette gare (30 W Pershing Rd.) historique, complètement transformée en galerie commerciale, cinémas 3D, planétarium et restaurants, conserve toutefois un guichet Amtrak. Des trains circulent.

 

 

 

 

Kansas City a été répertoriée « Best Trips” 2019 par le National Geographic.

 

Claude-Yves Reymond pour Lausanne-Cités  et Genève Home Informations

 

Derrière la tête

 

 

 

 

A la fois héros admiré et hors-la-loi sanglant, Jesse James est un personnage intriguant. Poursuivi assidûment en 1881, l’homme s’établit avec sa famille à Saint-Joseph, une petite ville au bord du Missouri à une heure de route de Kansas City. Robert Ford, avide des 10 000 dollars de récompense, l’assassinat d’une balle derrière la tête, le 3 avril 1882 alors que Jessie nettoyait son tableau préféré. Ses deux enfants jouaient dans la pièce d’à côté.

 

 

 

 

 

 

La maison transformée en musée (12th & Penn Streets) se visite. La modestie des lieux étonne – le brigand ne devait pas rouler sur l’or – d’autant plus que l’habitation est accolée au Patte House Museum, autrefois un hôtel luxueux où se trouvait les bureaux de Pony Express.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pony Express National Museum (914 Penn Street) évoque l’aventure des cavaliers lancés au galop qui portaient le courrier entre Saint-Joseph et Sacramento (Californie) en une dizaine de jours. Le télégraphe sonna le glas de cette entreprise non rentable qui exerça cette activité entre avril 1860 et octobre 1861.

 

 

 

cyr

 

 

En pratique

 

Aller

Genève-Londres-Chicago avec les lignes aériennes de Oneworld dont font partie BA et AA puis voiture de location sur la Route 66 direction Saint-Louis, avec détour pour Kansas City.

 

 

Dormir

 

Le Marriott Downtown (212 W 12th Street) est à proximité du très animé « Power & Light District ». Une foison de restaurants, de bars et de galeries nichés dans des anciennes usines.

 

Manger

Kansas City compte plus de 100 restaurants BBQ. Florella’s Jack Stack Barbecue (101 W 22nd Street), par exemple, dont le menu est conseillé par le guide touristique Zagat.

Coté 4,5 sur 5 par TripAdvisor, le Bristol Food Grill (51 E 14th St.) s’est avéré décevant et cher lors de notre visite.

Pour satisfaire une envie d’un bon café et de quelques pâtisseries: André's Confiserie Suisse, 5018 Main Street.

 

A voir aussi

 

Le Arabia Steamboat Museum (400 Grand Boulevard) dévoile tous les objets contenus dans ce bateau à vapeur qui heurta un tronc d’arbre et coula en 1856. L’ensemble est intact en raison de la vase et de l’absence d’oxygène.

 

Les 200 fontaines éparpillées dans cette agglomération surnommée City of Foutains. Ou Paris of the Plains ou encore KC, Heart of America.

 

Sur youtube:

A voir : Brad Pitt dans « L’assassinat de Jessie James »

https://www.youtube.com/watch?v=wnIuH3iUSEQ

A écouter : Cher, « Just like Jesse James »

https://www.youtube.com/watch?v=LvXBrzlNSwU

 

Se renseigner :

 

Office du tourisme Saint-Joseph : www.StJoMo.com

Office du tourisme Kansas City : www.visitkc.com

 

 

 

 

 

 

17.02.2020 10:54

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

La Mecque de la musique

USA

| Detroit

Musée Motown, la nostalgie des sixties.

Eponge naturelle à Tarpon Springs

USA

| Mousse extrême

Tarpon Springs, dans le golf du Mexique en Floride, est la capitale mondiale de l’éponge. La demande dépasse l’offre. Cet accessoire indispensable à tout bain façon bien-être demeure cependant un privilège accessible à toutes et à tous.

Publicité