Edition AUTOMNE 2020

« Grey Flannel » et chemises à carreaux

USA

| Portland (Maine)

Travel tips pour dormir, visiter et manger.


Qu’est-ce qui pousse la « Génération épanouie » bobo et la « Génération Y » sac à dos à visiter Portland ? « L’authenticité, répond spontanément Robert Witkowski chargé des relations publiques de la ville. Ici, rien n’est frelaté ni fabriqué comme dans les parcs d’attractions. Oui, une découverte agréable et bien réelle. »

 

D’avril à octobre, c’est le grand boom. La ville de 67 000 habitants explose avec l’accueil de 5,29 millions de touristes. Avec l’apport considérable des croisiéristes, plus de la moitié ne restera qu’un jour à Portland ; les autres préfèrent y passer une nuit. Avec une capacité hôtelière de 6090 chambres insuffisante, les prix explosent mais ne dissuadent pas les visiteurs. La construction de nouveaux établissements au centre est prévue.

 

Partage

 

Pour l’heure, les jeunes apprécient « The Black Elephant Hostel » voté numéro 1 des logements dits « budget », l’an passé. « Il fallait faire quelques chose pour tous ceux qui préfèrent sortir et faire la fête… et ne pas tout dépenser dans un hôtel. J’approche de la cinquantaine, mes deux enfants sont élevés et j’ai décidé de me lancer dans la réalisation de ce concept : passer la nuit dans un dortoir tout confort à bon compte. Pour les individualistes, deux appartements sont situés au dernier étage. » Autre avantage : le Black Elephant Hostel est situé à proximité du port et de restaurant sympathiques.

 

 

 

La classe

 

Anthony DeLois, quant à lui, avait la même volonté : créer un hébergement original. Dans le quartier historique de Portland, autrefois habité par des riches armateurs, il fit ainsi l’acquisition d’une maison victorienne qu’il transforma en un boutique hôtel de 15 chambres luxueuses. Ouvert en 2017, The Francis est un lieu raffiné où le moindre désir du client est aussitôt comblé. « Nous avons également un spa, idéal en fin de journée pour se défatiguer de la visite à pied de Portland. »

 

 

 

Visiter

 

Le « Portland Museum of Art » présente des expositions temporaires originales et suscite la curiosité des visiteurs devant une toile. Celle de Mona Lisa. Est-ce une copie ou une œuvre de Leonard de Vinci antérieure à l’original accroché au Louvres ? ? Depuis le Da Vinci Code de Dan Brown, la polémique bat son plein.

 

 

 

Reproduits des millions de fois sur les calendriers, les phares sont l’attraction la plus courue de Portland. Il y en a une soixantaine.

 

 

 

Viser l’essentiel à bord du van de Derek Meader est un bon choix pour un tour guidé. Ce professeur, guide touristique en été et sur demande, vous conduira vers Spring Point Light et Bug Light. La visite fera ensuite un détour par Western Promenade, un parc public au sommet d’une falaise, offre une vue panoramique sur les alentours. Amateur de bonne chère, il saura vous conseiller quelques brasseries artisanales et des bons restaurants s’alignant sur les quais de pêche encore en activité du Vieux-Port.

 

 

Portland, ville reine du homard, mérite une visite… mais ne vous laisser pas piéger.

 

Claude-Yves Reymond

 

 

 

Pratique

 

Aller

 

Excellent choix pour se rendre à Portland. Londres-Boston puis voiture de location.

 

 

Dormir

 

 

Black Elephant Hostel

33 Hampshire St

www.blackelephanthostel.com/

 

 

The Francis  

747 Congress Street

www.thefrancismaine.com

 

 

Visiter

 

Derek Meader

Owner/Operator 

The Real Portland Tour, LLC 

www.realportlandtour.com

 

PORTLAND MUSEUM OF ART

7 Congress Square,

www.portlandmusuem.org

 

Se renseigner

 

www.visitportland.com

 

 

 

 

 

 

 

03.11.2019 15:42

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Miami: Le boom des « papy-boomers »

USA

| Jeune d'esprit

Miami joue la carte de la génération épanouie à l’espérance de vie accrue. Entre croisières, hôtels/condos de luxe et musée de l’érotisme.

Vacances en Floride

USA

| Craquante à  souhait

Malgré la catastrophe BP dans le golfe du Mexique, l’ « Etat Soleil » de l’Amérique poursuit son développement hôtelier, culturel et fun. Highlights d’une côte à l’autre.

Publicité