Edition AUTOMNE 2019

« Monumental » à demeure

Suisse

| Un peintre naturaliste suisse

Les œuvres d’Eugène Burnand aussi à Lausanne et toujours à Moudon.


Si deux toiles majeures, « Le Taureau dans les Alpes » (1884) et « La Prière sacerdotale » (1900-1918, une longue réalisation pour atteindre la perfection), feront partie de la collection du nouveau Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne dont l’ouverture au public est prévue en novembre 2019, l’essentiel « monumental » et « intimiste » demeure à Moudon, ville natale d’Eugène Burnand en 1850.

 

 

 

Cet artiste dut lutter pour convaincre sa famille que peindre était sa vocation. Devenu une figure majeure de l’art naturaliste, Eugène Burnand excelle dans des scènes de genre paysannes et animalières traitées dans des formats traditionnellement réservés à la peinture d’histoire (2 m sur 3 environ) tout comme dans l’art religieux.

 

 

Dans son ouvrage « Eugène Burnand - La passion de peindre » paru aux Editions Favre, Philippe Kaenel professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Lausanne, relève aussi la ferveur qu’eut l’artiste de réaliser une série de portraits des Alliés durant la Première guerre mondiale. La volonté à cœur pour dépasser la photographie.

 

Claude-Yves Reymond

 

Aperçu VIDEO

 

INFOS

PLATFORME 10
Musée cantonal des Beaux-Arts
Place de la Gare 16
1003 Lausanne

www.mcba.ch/

 

Musée Eugène Burnand
Rue du Château 48
Case postale 180
1510 Moudon

www.eugeneburnand.ch/



Jusqu’au 29 novembre 2019, l’Exposition L’ami genevois : Gustave de Beaumont (1851 – 1922) met l’accent sur le dialogue artistique entretenu par les deux peintres et amis.

La visite de ce musée se conjugue tout naturellement avec le musée du Vieux-Moudon sis dans le Maison de Rochefort. Située au point culminant de la Ville-Haute, cette maison est emblématique de Moudon.

Jusqu’au 27 octobre 2019, exposition spéciale « Au nom de la Loi La justice en questions »

www.vieux-moudon.ch 

 

 

 

15.08.2019 12:24

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Im Herzen der Schweiz: bei Bruder Klaus

Suisse

| Entdeckung

Obwohl weniger bekannt als der legendäre Wilhelm Tell, ist und bleibt Niklaus von Flüe der Schutzpatron der Schweiz. Ihm wird am 25. September gedacht. Eine gute Gelegenheit für einen Ausflug zu seiner Klause.

Crèfli et spampezie

Suisse

| Traditions sucrées de la Léventine

Les gourmandises de Noël.

Publicité