Edition PRINTEMPS 2019

Devinette gourmande

Shopping

| Bonne adresse à Lausanne

Comment s’appelle le praliné du nom d’un président français confectionné au cœur de Lausanne ?


Giscard. Un droit que Valéry accorda à la confiserie Wuthrich le 1er décembre 1993. S’ensuivit un fabuleux « D’Estaing » pour cette friandise exclusive dont plus d’un tiers de la production est exportée dans le monde entier.

 

 

 

Toutes les deux semaines, c’est donc un branle-bas de combat dans le laboratoire pour répondre à la demande. Le confiseur et son équipe s’attellent à la préparation des « Giscard » en version chocolat au lait ou en façon noir. Le processus dure plus 4 jours pour le craquant de la coque, la douceur du caramel, le moelleux de la ganache et la subtile tuile de nougatine en guise de couvercle.

 

Des chiffres de production ? Chut ! Ce succès fait des jaloux. La discrétion naturelle d’Egon Kopp, le propriétaire actuel de Wuthrich au 11 de l’avenue Juste-Olivier, (www.wuthrich.ch/) le pousse également à taire le nom des célébrités appréciant cette douceur dont on dit qu’elle est addictive. Quel bonheur !

 

Claude-Yves Reymond pour allthecontent

 

 

20.01.2018 17:58

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Vacherin Mont-D'Or Patrick Hauser

Shopping

| Un délice authentique

Du 18 septembre jusqu'à Pâques, ce fabricant-affineur au Lieu, à la Vallée de Joux, fait le bonheur des Suisses et du monde entier puisque le quart de sa production est exportée en France et en Allemagne, sans oublier le Canada.

Texture fondante

Shopping

| Cosmétiques Ingo Metzler

Une adresse au coeur de la Forêt de Bregenz

Publicité