Edition OCTOBRE 2017

Une exposition et un quartier à Strasbourg

France

| LABORATOIRE D’EUROPE STRASBOURG 1880-1930

L’exception Strasbourgeoise inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.


Après la Grande-île en 1988, c’est désormais le quartier allemand de Strasbourg, dit « Neustadt », qui s’est vu inscrit ce jour sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO par le Comité du patrimoine mondial réuni à Cracovie pour sa 41ème session.

 

Avec cette extension, la continuité remarquable de l’ensemble Grande-Île – Neustadt est reconnue dans son exceptionnelle singularité. L’ensemble urbain construit à partir de 1870 visait à diffuser et à faire rayonner l’excellence et les savoir-faire allemands dans la ville qui était devenue la capitale du Reichsland d’Alsace Lorraine.

Le projet était alors de faire émerger une grande ville où ingénierie, architecture et urbanisme se conjuguent pour donner forme à un paysage urbain exceptionnel, et pour offrir des conditions d’habitation tout-à-fait remarquables pour l’époque. Cette modernité a permis de rivaliser avec les grandes mutations qu’avaient aussi connues Berlin et Paris.

La métamorphose de Strasbourg repose alors d’abord sur une architecture institutionnelle particulièrement monumentale (le palais de l’empereur, les ministères et le siège de l’assemblée du Land, l’université), parfaitement mise en scène dans le cadre de vastes perspectives qui illustrent par exemple les liens entre pouvoir et savoir. Avec un doublement de la population, les nouveaux quartiers d’habitation, parfaitement intégrés dans un urbanisme rigoureux mais très ouverts, sont tous équipés de l’eau courante, de réseaux d’assainissement et de gaz. Ce qui constitue une authentique rareté à cette époque.

 

L'exposition

 

Les Musées de la Ville de Strasbourg organisent en coproduction avec l’Université de Strasbourg une grande manifestation pluridisciplinaire consacrée à la vie culturelle strasbourgeoise de 1880 à 1930, entre Berlin, Paris, Munich, Vienne.

 

« Laboratoire d’Europe, Strasbourg, 1880-1930 » a pour ambition de montrer comment Strasbourg est alors devenu un laboratoire dans lequel idées et formes nouvelles ont surgi des croisements et fécondations entre cultures allemandes, françaises, et plus largement européennes. 


L’exposition montre la remarquable floraison artistique des arts décoratifs, liée à l’urbanisme naissant, ainsi que l’affirmation d’une Université européenne de tout premier rang, par ses illustres figures de chercheurs, enseignants et étudiants. Cette université constitue des collections encyclopédiques de premier plan, tandis que les musées rassemblent d’exceptionnelles collections, singulières dans le paysage muséal français.

Enfin, de la création du phare moderniste de l’Aubette à celle des Annales, fondatrices de la science historique contemporaine, arts, sciences et idées seront évoqués dans l’exposition pour faire revivre, dans ses complexités, cette ambition strasbourgeoise d’une culture humaniste européenne, dont la ville porte aujourd’hui l’empreinte.

 

INFOS

 

MUSÉE D’ART MODERNE ET CONTEMPORAIN

MUSÉE ZOOLOGIQUE

MUSÉE DES BEAUX-ARTS

GALERIE HEITZ

Du 3 SEPTEMBRE 2017 au 25 FÉVRIER 2018

17.07.2017 18:56

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Loire-Atlantique: Côté plage, côté jardin

France

| Nantes puis La Cuvée des Reblles

Face à l’océan, sillonnée de nombreuses rivières, la Loire-Atlantique vit au rythme de l’eau bienfaisante, de ses vignobles au vin blanc «rapicolant» et de son arrière pays à la nature intacte. Découverte en bleu, doré et vert.

Cannes à visage découvert

France

| Entre glamour, paillettes, gros contrat et thalassothérapie

Stars mitraillées sur ciel dégagé sur la Croisette et tractations secrètes dans les entrailles du Palais des Festivals, Cannes cible l’événementiel à couverture internationale.

Publicité