Edition OCTOBRE 2017

Le dernier né de CroisiEurope

Art de vivre

| Communiqué

Après une rénovation complète, le MS Douce France laisse, dès le 31 mai 2017, place au MS Douce France II, qui s’ajoute aux autres bateaux 5 ancres de la flotte.


 

C'est une une montée en gamme significative répondant à une clientèle de plus en plus exigeante. Offrir toujours plus de confort, plus d’espace et de sécurité à ses croisiéristes, voici la promesse de ce nouveau navire à l’élégance contemporaine.

Ce bateau a fait entièrement peau neuve avec une décoration très tendance aux formes et couleurs épurées. En écho à l’air du temps, les matières nobles sont en résonnance avec le mobilier. Place aux grands espaces et à la lumière grâce à de larges baies vitrées. Les volumes repensés et redistribués confèrent une atmosphère très contemporaine.

Ce navire mesure 110 m de long sur 11 m de large. Il peut accueillir 106 passagers grâce à ses 55 cabines doubles, dont 4 individuelles et 2 suites spacieuses. Cette unité dispose également d’une cabine adaptée pour personne à mobilité réduite.

L’équipage est composé de 25 personnes compétentes pour gérer l’ensemble des services à bord : commandant, commissaire de bord, chef de cuisine, lingères, animatrice, hôtesses de cabine, personnel technique….

Des croisières d’exception

Le MS Douce France II naviguera sur le Rhin avec des croisières de 4 à 7 jours, et proposera la découverte des charmes de la vallée de la Moselle, du Main et du Rhin romantique et de sa célèbre Lorelei, dans le confort d’un bateau 5 ancres.

Le tout inclus comprend en plus de l’hébergement, la pension complète avec les boissons comprises aux repas et au bar ainsi que les animations et la soirée de gala. L’équipage, attentionné et francophone, assure un service personnalisé pour un voyage en toute quiétude.

www.croisieurope.com/bateaux/dcf_v2-ms-douce-france

08.06.2017 15:19

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Association des Gourmettes en Suisse

Art de vivre

| Succès croqué à pleines dents

En 1978, parce qu’elles aimaient la bonne cuisine et l’art de la table, quelques Lausannoises sous l’égide de Michèle Nidegger fondèrent les «Gourmettes». Coup d’œil façon fourchette.

Vinaigre balsamique traditionnel de Modène

Art de vivre

| L'élixir du palais

Finalement, ce mauvais vin n’a pas si mal tourné. Devenu « aigre », il se pare de mille vertus. En très haut de gamme gastronomique, par exemple, lorsqu’il s’appelle « vinaigre balsamique traditionnel de Modène » et devient l’élixir du palais. Découverte avec Gilberto Barbieri, producteur à San Prospero.

Publicité