Edition OCTOBRE 2018

Dolce Villa en Vénétie

Italie

| Croisière

D’une résidence estivale à l’autre, de Padoue à Venise, croisière paresseuse sur le Grand Canal navigable de la Brenta.


 

Depuis l’ancien port fluvial de Padoue, la péniche « Il Burchello » navigue en direction du quai de la Pietà à Venise, après avoir longé le Grand Canal.

 

Au cours de cette croisière, neuf ponts tournants, cinq écluses (pour une dénivellation totale entre les deux villes de 10 m), et une septantaine de somptueuses villas palatines s’offrent à vos yeux.

 

 

 

 

Construites du XVe siècle jusqu’en 1797, date de la chute de la glorieuse république de Venise, c’étaient les résidences d’été de la noblesse. Certaines de ces maisons, volets clos, semblent à l’abandon. « N’oubliez pas qu’il s’agit de d’une deuxième, voire d’une troisième résidence secondaire, qui n’est occupée que quelques jours par année », précise la guide en quatre langues, lors de cette excursion parfaitement organisée. Ne va-t-elle pas prier ses compatriotes italiens de l’écouter et d’être moins bruyants par respect pour les autres visiteurs ? Elle le fait vivement… mais avec sourire.

 

L’histoire

 

D’autres, classées par l’UNESCO, sont ouvertes au public. La Villa Pisani, célèbre palais ducal aux allures de Versailles, accueillit, en 1934, Hitler et Mussolini. La collaboration entre l’Allemagne et l’Italie naquit de cette rencontre. A la Villa Widmann, datant du XVIIIe siècle, entourée d’un parc délicieux, certains lustres en provenance de Murano laissent pantois au niveau de la prouesse artistique et de la valeur estimée à quelque 500 000 euros.

 

 

 

La Villa Foscari dite Malcontenta, quant à elle, est un des chefs d’œuvre de l’architecte Andrea Palladio (15081580 ). C’est toute l’histoire d’une résidence construite pour une femme, maîtresse bien aimée mais emprisonnée en quelque sorte, avec des fresques en trompe l’œil aussi révélateur que la réalité. A découvrir après avoir gravi l’un des deux escaliers sans rampe pour se retenir… du choc visuel.

cyr

 

INFOS 

Manger : depuis 1605, l’Antica Trattoria Ballotta (Via Carromatto 2, I – 35038 Torreglia, www.ballotta.it)  est un relais historique et gourmand où chacun s’arrête.

Visiter : le Musée de la Navigation Fluviale de Battaglia Terme est l’œuvre d’un ancien batelier qui aura à cœur de vous faire découvrir les vestiges qu’il a rassemblés.

Croisière sur la Brenta :  Il Burchiello, via Porciglia 34,  I – 35121 Padoue,  tél. + 39 049 87 60 233, www.ilburchiello.it

Se renseigner :

www.veneto.to

 

14.05.2017 09:53

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Ferveur à Padoue

Italie

| Vénétie

Avec l'adorable Saint-Antoine vénéré, la saga du salut de l'humanité signée Giotto et le souvenir des émeutes estudiantines, en 1848, au café Pedrocchi, la ville de Padoue pétille de curiosités.

To be or not to be?

Italie

| Musée du Masque à Abano

Arlequin, Polichinelle et tous les autres...

Publicité