Edition NOVEMBRE 2018

Séduction en toute confiance

Fitness

| Pole dance

Oubliez l’effeuillage d’une jolie blonde dans un cabaret et découvrez une discipline sportive autour d’une barre !


 

Beaucoup plus libérée des préjugés et du qu’en dira-t-on, la génération actuelle de 18 à 30 ans adopte généralement cette activité dans sa déclinaison pole fitness.

 

La séance d’une durée de 60 minutes s’avère très physique dans l’enchaînement du renforcement musculaire et de la chorégraphie composée de trick (figure figée sur la barre), de spin (position réalisée en mouvement, qui tourne autour de la barre) ou encore de floorwork en exécutant l’arbre droit, par exemple. Quelques exercices de stretching détendront les muscles. Parallèlement, le corps se sculpte.

 

Gain d’assurance

 

 Avec un peu de persévérance, les résultats sont visibles après trois mois. La participation aux cours est essentiellement féminine, Mais depuis peu, la gent masculine s’y met aussi. La tenue vestimentaire est basique: une brassière et un short. Le corps doit être à découvert pour bien adhérer à la barre.

 

 

Cette danse-gymnastique, qui conjugue force, endurance, souplesse et sensualité, développe la confiance en soi et ses aptitudes à réussir ses projets.

La Fédération Internationale de Pole Dance désire que cette activité devienne une discipline olympique pour effacer toute connotation érotique.

cyr

 

 

 

10.05.2017 10:35

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Crash-test pour une boîte

Fitness

| Très fort

Pratiquement, les boîtes de boisson gazeuse ou de bière ne peuvent pas éclater. A moins que Manfred Höberl ne s’y emploie.

Roland Gongarad champion suisse 2010 de powerlifting

Fitness

| Des muscles et une tête bien faite!

Champion du monde en titre de powerlifting catégorie - de 110 kilo, Roland Gongarad vient de remporter le championnat suisse 2010. Un trophée de plus pour pour ce Lausannois d'adoption qui n'a pourtant pas l'habitude de jouer les gros et avoue aimer manger une fondue... de temps en temps!

Publicité