Edition PRINTEMPS 2019

Vienne saveur café

Autriche

| Un art de vivre

D'un petit « noir » à un « grand brun » en passant par un « allongé », les cafés viennois et leurs spécialités à base d'expresso sont une institution inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO depuis 2011.


 

Franz Grünwald (www.baristaschule.at), à droite sur la photo,  est maître barista à Stockerau, à une vingtaine de kilomètres de la capitale autrichienne. Il prodigue ses conseils aux professionnels de la branche tout comme aux amateurs désirant savourer un bon caoua.

« La qualité du café, arabica ou robusta, est importante tout comme la torréfaction. Celle dite « Wienerart » est un peu plus claire que la façon italienne, précise ce consultant rencontré au Café Prügel, un établissement renommé de Vienne. La pression de l'eau dans la machine se situe entre 9 et 10 bars, elle doit traverser les 7 à 9 grammes de poudre en 20 à 25 secondes. La température est de 90 à 92 degrés. De préférence, utilisez une tasse en porcelaine à un verre ! Ne confondez pas l'expresso de 25 ml avec le moka de 40 ml ou l'allongé de 100 ml avec son rajout d'eau ! Celle-ci doit être peu calcaire.»

 

 

A l'écoute du monde

« L'eau de Vienne vient des Alpes, des canalisations de 200 km l'amènent des sources de Styrie et de Basse Autriche. Ici, on se douche avec de l'Evian, s'exclame, avec humour, Helga Fülöp, guide de la ville. Boire un café à Vienne, c'est un art de vivre. Pour des heures à savourer le temps qui passe. On s'informe en lisant les journaux de partout ou on tend l'oreille pour écouter la conversation de la table d'à côté,... »

 

 

Dans une ambiance très freudienne, l'apogée des cafés viennois se situe entre la fin du XIX ème siècle et le début du XX ème. Ils sont alors fréquentés par des artistes, des écrivains et des savants. En dépit d'un déclin entre 1950 et 1970, ces lieux culturels où on refaisait le monde devant une tasse de café demeurent emblématiques. Aujourd’hui, Vienne compte plus de 900 cafés sans oublier ceux, innombrables, qui font aussi office de bars, restaurants, pâtisseries ou buvettes. Quelque 150 d’entre eux sont des cafés viennois traditionnels dont le personnel est encore vêtu de noir et blanc, façon smoking. La décoration n’a pas changé depuis le bon vieux temps : parquet, tables en marbre, chaises en bois typiques de la manufacture Thonet et banquettes rembourrées.

 

L'embarras du choix

 

 

Le Café Central est un classique pour son décor, le Café Couture, à proximité, excelle dans l'art de la préparation alors que la machine à expresso devenue culte, la Marzocco, se trouve au Kaffee Bar Balthasar. Quant au Café Prügel fréquenté par les politiciens, il a conservé son atmosphère des années 50. Très vintage aussi, le Jonas Reindl Coffee apprécié des bobos. Cet établissement utilise un café provenant du torréfacteur renommé Süssmund. « Si les contrôles de sécurité ne vous ennuient pas, filez au Café du Palais de Justice situé au dernier étage, confie Helga Fülöp. C'est ouvert au public et la vue panoramique est superbe. »

 

 

Fréquenter pendant des heures un café viennois, c'est ne pas être chez soi mais se sentir comme à la maison. Pour le partage avec les autres.

 

Claude-Yves Reymond

 

Pratique

 

Aller

Le Railjet est un train à grande vitesse reliant plusieurs fois par jour Zurich à Vienne en un peu moins de 8 heures. Diverses réductions sont accordées aux porteurs d'abonnements suisses.

 

Dormir

Situé dans le très chic 9ème arrondissement, à deux pas du Musée Freud, le Best Western Premier Harmonie Vienna **** (Harmoniegasse 5-7, www.harmonie-vienna.at) est une adresse de charme.

 

 

Manger

Le restaurant Huth (Schellinggasse 5) est renommé pour son Wiener Schnitzel (viande de veau et salade de pommes de terre).

 

Visiter

Pour passer d'un centre d'intérêt à l'autre, n'hésitez pas à emprunter le bus Hop On Hop Off avec le Vienna Pass (www.viennapass.com)!

 

 

Se renseigner

www.wien.info

www.austria.info

27.04.2017 09:09

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Sur les pas de Ludwig

Autriche

Son ouïe déclinant rapidement, Beethoven jouait du piano de plus en plus fort. Les voisins importunés obligèrent le compositeur à déménager soixante-huit fois en trente-cinq ans.

Les yeux braqués sur Vienne

Autriche

| Sans regret

Depuis quelques années, la capitale autrichienne squatte la première place du classement des villes les plus agréables à vivre… et à visiter. Détails pour bien faire.

Publicité