Edition HIVER 2018-2019

Week-end à Lyon

France

| Lumières et Lumière

Dès la nuit tombée, 325 monuments étincellent dans l’obscurité. Balade éclairée et rendez-vous au 25 de la rue du Premier Film.


 « 1 euro 50, c’est ce que paie chaque habitant par année pour le Plan Lumière mis en place dès 1989, précise Anne Schetelat, guide-interprète de la ville. Dans un premier temps, il s’agissait juste d’éclairer les sites les plus prestigieux de la ville mais, dès 2004, la tendance est à affranchir la lumière de son support traditionnel pour donner à voir une rue ou accompagner des événements au quotidien. Bref, saisir les pulsions subtiles de Lyon dont 500 hectares au centre-ville sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1998. »

2000 ans d’histoire

 Comment découvrir cette métropole au passé si riche ? Le Mur des Lyonnais Célèbres, une fresque géante en trompe-l’oeil (2, rue de la Martinière) parmi 180 dispersées à la ronde intégrant la jeunesse dans leur conception pour éviter les tags, vous permettra de faire votre choix de balades.

L’Antiquité avec les gaulois et les romains vous tente ? Escaladez la Colline de Fourvière (foro vetere : vieux forum) pour découvrir le Parc archéologique. Juste à côté, la basilique de Notre Dame de Fourvière est à apprécier malgré son style « pâtisserie » propre à la fin du XIX ème siècle.

Ce sanctuaire très carte postale résulte de la promesse des Lyonnais faite le 8 octobre 1870 à la Vierge si les Prussiens étaient repoussés.

Pour les canuts, grimpez à l’aide des transports publics sur une autre colline, celle de la Croix Rousse. Sur le haut des pentes et sur le plateau furent édifiés des immeubles « ateliers » permettant d’abriter les nouveaux métiers Jacquard.

 D’une traboule (passage intérieur pour le transport des flottes de soie) à l’autre, dégringolez ensuite à pied vers la presqu’île, entre Saône et Rhône. Vous y découvrirez la place des Terreaux née de la construction de deux édifices prestigieux du XVIIème siècle : l’Hôtel de Ville et le Palais Saint Pierre, ancienne abbaye royale de bénédictines, qui abrite Le Musée des Beaux Arts dont les collections se positionnent juste après celles du Louvres. Le jardin public aménagé dans l’ancien cloître, agrémenté de statues de sculpteurs célèbres est un véritable havre de paix dans le centre-ville de Lyon. Hâtez-vous de parcourir la place des Terreaux ! Il y a péril en la demeure : les 21 tonnes de plomb et en alliage de plomb de la fontaine Bartholdi menacent de s’écrouler : l’eau pénètre dans le char et les chevaux de Neptune. Quant aux jets d’eau conçus par Buren, il y a belle lurette qu’ils ne fonctionnent plus. Et pour la petite histoire : sachez que les autorités de la ville viennent de dénommer l’eau du robinet : « Grand’O de Lyon » et encouragent la population à la consommer. Elle provient tout droit des glaciers des Alpes en suivant le Rhône par une nappe phréatique constituée de sable et de graviers filtrants. Inutile de dire qu’Evian n’apprécie guère cette initiative.

 Tous les arts y compris le 7ème

On oublie souvent que c’est à Lyon que naquit le cinéma, définitivement mis au point par les Frères Lumière en 1895. Musée depuis 2002 et souvent écarté des parcours touristiques, le « Château Lumière » (25, rue du Premier Film, www.institut-lumiere.org) présente sur trois étages une superbe collection d’appareils précurseurs venus du monde entier et le Cinématographe dit « no 1 «. Celui, qui projeta les dix premiers films le soir du 28 décembre 1895 au Grand Café à Paris devant 33 curieux. Entre « La sortie des usines » et « L’entrée du train en gare de la Ciottat », vous ne serez pas « L’arroseur arrosé »

Une maquette, signée Dan Ohlmann, dans cet établissement ne manquera pas d’attirer votre attention. Au cœur du Vieux Lyon, cet artiste a créé « Le Musée des Miniatures et des Décors du Cinéma » (www.mimlyon.com), une collection unique pour un voyage dans une autre dimension.

Avant d’atteindre le 60 de la rue Saint Jean, vous flânerez lentement dans ce quartier Renaissance, l’un des plus vastes d’Europe, pour admirer l’architecture des bâtiments , apprécier des boutiques originales… et éviter de vous tordre les pieds sur les pavés et autres galets d’époque.

Prenez le large ! Lyon est à deux pas de la Suisse.

Claude-Yves Reymond

INFOS

En savoir plus :

Atout France, Rennweg 42, 8021 Zurich, tél : 044 217 46 00, http://www.franceguide.com/

http://www.lyon-france.com/

04.02.2011 18:09

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

« Eau de velours » et porcelaine

France

| France cachée

Les cosmétiques dermatologiques La Roche-Posay (Poitou-Charentes) sont vendus dans plus de 50 pays et la porcelaine de Limoges (Limousin) orne les tables du monde entier. Mettez-le cap sur le cœur ouest de l’hexagone !

Exposition à Nice

France

| Matisse et Picasso

Musée Matisse du 23 juin au 29 septembre 2018

Publicité