Edition OCTOBRE 2017

H2 eau pour ma santé

Santé

| Buvons!

Apports hydriques au quotidien : quantité, qualité et choix à l’écoute de son corps.


« Depuis une dizaine d’année, on assiste à une véritable épidémie de fausse soif, s’exclame Caroline Roulin Dumont, diététicienne diplômée et thérapeute agréée ASCA. L’eau minérale et le thé froid en PET, notamment, sont des succès. Faut-il biberonner en tout moment et en tout lieu ? Des croyances inculquées par l’industrie agroalimentaire prennent parfois le dessus sur la sagesse du corps. Le docteur Jan Chosen Bays dans « Manger en pleine conscience » (Les Arènes, 2013) précise des valeurs sûres selon les recherches les plus récentes. »

Pas + ni -

Le bon sens prime : cela coule de source : D’une manière générale, l’apport hydrique au quotidien est au total de 2,5 l de liquide par jour. Ce volume est composé de 1 l apporté par les aliments et de 1,5 l provenant des boissons, café et thé compris. Des études ont finalement relativisé l’effet diurétique de ces boissons caféinées. Il faut donc boire régulièrement en dehors des repas à raison de 8 verres environ de 2 dl. Il n’est pas possible de faire des réserves.

Saine et écologique

L’eau du robinet (peu minéralisée en Suisse, l’apport complémentaire de sels minéraux provient alors des aliments) est parfaite pour les apports hydriques. Elle répond idéalement aux besoins de la population désireuse de ménager son porte-monnaie et respectueuse de l’environnement en évitant le transport, le stockage et le recyclage des bouteilles. Dans la pyramide alimentaire, les jus de fruits et de légumes, les yaourts à boire et le lait sont considérés comme des aliments. Les limonades et l’alcool sont au rayon du plaisir à consommation modérée voire limitée.

Symptômes de manque

Le besoin de boire est essentiellement réglé par des centres nerveux localisés dans le diencéphale. Leurs neurones réagissent à des mécanismes physiologiques, généralement associés : la diminution de volume et l’augmentation de la pression osmotique du sang.

D’une manière ressentie, une sécheresse buccale apparaît, l’urine se concentre, des maux de tête apparaissent, les performances physiques et mentales diminuent, des crampes musculaires surviennent brutalement,… Un homme ne peut rester plus de 5 jours sans boire, sans quoi il court à une mort certaine.

Demeurer attentif

En été, lors des grandes chaleurs, les autorités recommandent aux personnes âgées de bien s’hydrater puisque la notion de soif diminue avec l’âge.

Pour tout un chacun, il suffit de le savoir et de ne pas tomber dans les excès. Ni trop, ni trop peu, juste pour maintenir le pourcentage de 60 % d’eau du corps humain en bonne et parfaite santé de fonctionnement.

 

Claude-Yves Reymond pour Wellness & Santé - été 2014

 

pdf auf deutsch

 

 

 

 

 

04.08.2014 17:55

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

L'eutonie: le corps écouté

Santé

| Photo: Gerda Alexander

Une décontraction profonde pour un effort imposé dans l’économie du geste définit l’eutonie. Une technique anti-stress occidentale à pratiquer.

Très, très fit, ma santé !

Santé

| Vite et tout de suite

En plus de l’assurance maladie de base et de l’éventuelle couverture complémentaire, c’est quelque 1500 francs que dépense, en parallèle, le Suisse pour sa santé dans un marché en pleine expansion avec plus de 6% par année depuis 2000. Un investissement de sa poche à la plus-value certaine.

Publicité