Edition SEPTEMBRE 2018

L’eau de Thonon-les-Bains. A consommer sans modération

France

| On y va

Dans l’ombre envahissante d’Evian, sa voisine que Danone imposa mondialement, Thonon-les-Bains a su se faire une place au soleil.


Mais qui sont tous ces gens s’affairant à remplir des bouteilles d’eau à la fontaine surnommée le « champignon », le long de l’avenue du Général de Gaulle ? Tout simplement quelques uns des 32 000 habitants de Thonon-les-Bains, la 2ème plus grande ville de Haute Savoie derrière Annecy, qui désirent profiter des vertus de la « Thonon ». Le déterminant complémentaire -les-Bains est accolé depuis le 22 juin 1804, date du décret de déclaration d’intérêt public de la source de la Versoie.

Cette fontaine publique a été construite en 1937 par l’architecte Louis Moynat. Elle est décorée d’une mosaïque, restaurée en 2007, représentant 8 nymphes porteuses d’eau.

 

Riche en sulfate, magnésium et calcium, cette eau est utilisée en rhumatologie. Par ailleurs, ses propriétés diurétiques et détoxicantes sont également reconnues pour le traitement des affections d’origine nutritionnelle.

Appartenant à la ville mais géré par le spécialiste Valvital, le Centre Thermal a été complètement rénové pour un coût de 14 millions d’euros. Il dispose désormais d’une résidence hôtelière et d’un spa. En septembre et en octobre, Thonon-les-Bains proposera la formule « Mieux vivre avec son diabète » avec des soins drainants, la cure de boissons et divers ateliers animés par une infirmière, une diététicienne et un instructeur de fitness. Cette approche globalisée favorise la motivation des participant(e)s au sein d’un groupe d’une dizaine de personnes.

Curiosités et activités

Avouons-le : l’eau, c’est bien mais tout de même un peu plat au goût. Fruité au nez et frais au plais, le petit vin blanc du vignoble du Château de Ripaille, construit par Amédée VIII, comte de Savoie, en 1434, rappicole aussi… mais avec modération. Dans le restaurant (formule à 16 euros à midi) ouvert jusqu’à fin septembre, ne manquez pas d’admirer la collection de tasses à moustaches réunies par Rémi Lallour. Elles furent très en vogue à la fin du XIXème siècle : une sorte de petite barète à l’intérieur du récipient empêchait la gomina des belles bacchantes des messieurs de fondre quand ils buvaient une boisson chaude.

tasse à moustache

Thonon-les-Bains repose sur deux niveaux parmi les 14 terrasses dégagées par le retrait du glacier rhodanien, il y a environ 18 000 ans. Un funiculaire datant de 1888 relie le port de Rives à la ville haute avec un dénivelé de 50 mètres. Ses voitures sont les seules à se croiser dans un virage lors des 230 mètres de voyage.

Enfin, sachez que et été, l’Office du tourisme de Thonon-les-Bains – la ville s’est vue décernée en 2004 la distinction rare : France Station Nautique - organisera plus de 40 activités aquatiques. La formule easyThonon est un forfait avantageux pour s’y rendre.

 

Claude-Yves Reymond pour wellness santé no 50 

wellness-et-sante.ch

 

L’oscar de la découverte

Pour l’ambiance du marché le jeudi, les jardins du château de Ripaille et le centre thermal. Un tiercé gagnant … à mériter, la D 1005 longeant la rive sud du Léman est dans un état catastrophique.

 

 

Office du tourisme Thonon-les-Bains, Château de Sannaz , Rue Michaud 2, F - 74 200 Thonon-les-Bains, tél : + 33 (0)4 50 71 55 55, www.thononlesbains.com

 

Thonon-les-Bains – Thermes Valvital, Avenue du Parc 1, F – 74 200 Thonon-les-Bains, tél : + 33 (0)4 50 26 17 22, www.valvital.fr, thonon@valvital.fr

 

16.10.2013 14:05

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Le cimetière de Montmartre

France

| Très, très couru

Balade dans le XVIIIème arrondissement de Paris pour découvrir quelques célébrités de jadis dans leur repos éternel.

De Baldus à Le Gray

France

| Château de Chantilly, Cabinet d’Arts Graphiques

Les primitifs de la photographie du XIXe siècle à Chantilly - 30 octobre 2018 – 6 janvier 2019

Publicité