Edition ETE 2024

Voyages LGBTQ+

Tour Operator

| Booking.com

Etude complète: opportunités, défis et discriminations.


 
  • 68 % des personnes LGBTQ+ de Suisse ont subi des discriminations lors de leurs voyages, un chiffre qui reste constant d’une année sur l’autre (72 % en 2023).
  • 56 % des personnes interrogées ont annulé un voyage au cours de l'année écoulée après avoir constaté que la destination ne soutenait pas les personnes LGBTQ+.
  • 40 % des personnes interrogées en Suisse ont vécu une expérience négative avec un autre passager lors d'un vol, en raison de leur identité LGBTQ+.
  • 41 % des personnes LGBTQ+ se sont créé un alter ego pour évoluer sereinement dans différents contextes lors de leurs voyages.
  • Plus de 67 000 établissements dans le monde disposent du badge Travel Proud de Booking.com témoignant de l’accueil inclusif qu’ils proposent (contre 24 000 à la même période l'année dernière).

 

  • La dernière étude1 sur les voyages LGBTQ+ de Booking.com montre clairement que les voyageurs·euses LGBTQ+ continuent de faire face à des défis considérables. Un peu plus des deux tiers (68 %) des voyageurs·euses LGBTQ+ suisses ont fait l'expérience de discrimination en voyage. En regardant les résultats de l'enquête auprès de tous les répondants dans le monde, il apparaît que parmi ceux qui ont fait leur coming out2, ce pourcentage est de 63 %; parmi ceux qui vivent en couple, il est de 64 %, et parmi ceux qui s'engagent pour les droits et les changements LGBTQ+3, il est de 68 %. Les voyageurs·euses LGBTQ+ suisses doivent s'attendre à un comportement discriminatoire de la part d'autres voyageurs·euses (62 %) ainsi que de la part des habitants de la destination choisie (65 %). Parallèlement, 57 % des répondants suisses sont d'accord pour dire que leur appartenance à la communauté LGBTQ+ les a rendus incertains et inhibés en tant que voyageurs·euses. Cela est encore plus préoccupant parmi les répondants dans le monde entier qui s'identifient comme trans (64 %), inter* (57 %) et non-binaires (56 %).


Bien que les voyageurs·euses LGBTQ+ prennent de plus en plus le contrôle de leur réalité vécue. Qu'il s'agisse de faire des choix éclairés pour les destinations, de réserver des sièges à l'avance dans les avions ou de créer des alter ego : les voyageurs·euses LGBTQ+ prennent plus que jamais le contrôle de leurs voyages, afin de faire face en toute sécurité aux différents défis et de trouver les meilleures expériences. 

Délibérations sur les destinations
Plus de la moitié (61%) des voyageurs·euses LGBTQ+ suisses considèrent qu’un hébergement correspondant à leur budget est leur principale préoccupation. En plus de ces considérations principalement financières, il est important pour plus de trois personnes interrogées sur cinq (63%) de pouvoir être elles-mêmes pendant le voyage. De tous les voyageurs·euses LGBTQ+ suisses…:

  • ...54 % considèrent que la législation locale d'une destination en matière d’égalité, de mariage et de droits humains des personnes LGBTQ+ est un facteur important.
  • …51 % se demandent si l’acceptation des personnes LGBTQ+ dans la destination est meilleure ou moins bonne que dans leur pays d’origine. 
  • …54 % prennent en compte les expériences d’autres voyageurs·euses LGBTQ+ dont elles ont eu connaissance par les médias.

Ces éléments ont une influence très nette sur la perception d’une destination, ainsi que sur les décisions prises par les personnes LGBTQ+ suisses: 56 % des personnes interrogées ont annulé un voyage au cours de l’année écoulée après avoir constaté qu’une destination ne soutenait pas les membres de la communauté LGBTQ+ locale. Ce phénomène est plus répandu chez les parents LGBTQ+ (48 %) que chez les personnes sans enfant (40 %), et est encore plus marqué chez les personnes transgenres (59 %) et intersexes (56 %). La contrepartie étant que 60 % des personnes LGBTQ+ interrogées en Suisse ont réservé un voyage vers une destination perçue comme favorable envers la communauté LGBTQ+ locale au cours des 12 derniers mois. 

Plus de la moitié (51%) des personnes interrogées en Suisse préfèrent visiter des destinations où le tourisme LGBTQ+ déjà bien établi. En comparaison, 35% préfèrent envisager des lieux où leur présence pourrait contribuer à une plus grande prise de conscience sociale et à une meilleure acceptation. L’esprit du temps joue également un rôle dans la prise de décision: un peu plus de deux tiers (68%) des voyageurs·euses LGBTQ+ suisses se déclarent  plus enclin·e·s à réserver des expériences de voyage inspirées par la pop culture LGBTQ+.

Préparatifs avant le vol
Une fois la destination choisie, les voyageurs·euses LGBTQ+ suisses prennent des mesures préventives pour apaiser les inquiétudes liées à de potentiels comportements discriminatoires lors de vols en avion. En effet, 40 % des personnes interrogées en Suisse ont vécu une expérience désagréable avec un autre passager lors d’un vol, en raison de leur identité de genre, et 44 % expriment de l’appréhension à l’idée de se trouver à côté d’un·e inconnu·e dans l’avion, par peur d’une réaction ou d’un comportement discriminatoire à leur égard. Cette inquiétude est plus fréquente parmi les personnes transgenres (57 %), intersexes (48 %) ou non binaires (44 %). C’est pourquoi 46 % des personnes LGBTQ+ interrogées en Suisse décident de choisir leur siège à l’avance, afin de minimiser leurs interactions avec les autres personnes à bord. Cette mesure est plus répandue chez les personnes transgenres (61 %), intersexes (55 %) et non binaires (50 %).

Adaptation et personnages
Les personnes LGBTQ+ adoptent la stratégie de l’alter ego pour se protéger lors de leurs voyages. Autrement dit, 39 % des personnes interrogées en Suisse déclarent modifier certains aspects de leur apparence et de leur comportement afin d’éviter une potentielle discrimination ou attention non sollicitée, tandis qu’elles sont 41 % à s’être créé un alter ego pour pouvoir évoluer sereinement dans des contextes différents du leur lors de leurs voyages. Ces comportements sont les plus fréquents parmi les personnes transgenres (59 %) et lesbiennes (47 %). La raison principale derrière la création d’un alter ego est de se protéger et de se sentir en sécurité (38 %). Pour 43 % des personnes interrogées en Suisse, c’est aussi une façon de s’adapter aux sensibilités culturelles qui peuvent exister dans une destination.

Alliés dans le secteur du voyage
En plus de leurs propres décisions, les voyageurs·euses LGBTQ+ suisses perçoivent des progrès au sein de l'industrie du voyage : 75 % déclarent se sentir plus à l'aise grâce à une plus grande inclusion lors de leurs déplacements. Cette affirmation est particulièrement vraie parmi les répondants du monde entier qui se sont ouvertement déclarés (76 %), mais également chez 65 % de ceux qui ne se sont pas ouvertement déclarés. Voyager dans des destinations dotées de lois favorables renforce ce sentiment d'inclusion, ce qui se reflète également dans les interactions avec les professionnels du secteur du voyage : 85 % des voyageurs·euses LGBTQ+ suisses se sentent à l'aise lors de l'enregistrement dans leur hébergement, 84 % lors de la correspondance avec les hôtes d'hébergement et les compagnies aériennes, et 87 % lors de l'interaction avec le personnel de l'industrie comme les guides touristiques, les agents de bord et les chauffeurs de taxi à destination. Interrogés sur les aspects qu'ils aimeraient voir chez les entreprises de voyage pour améliorer leur expérience de voyage future, 30 % des voyageurs·euses LGBTQ+ suisses ont mentionné des filtres pour trouver des hébergements offrant des expériences où ils se sentiraient les bienvenus. Cette demande est particulièrement importante selon les résultats de l'enquête mondiale, notamment pour les personnes transgenres (49 %) et les voyageurs·euses gender fluid (40 %).

« Chez Booking.com, nous croyons fermement que tout le monde devrait pouvoir voyager et explorer le monde à son gré », explique Arjan Dijk, vice-président senior et directeur Marketing chez Booking.com. « En tant qu’homme homosexuel, je ne suis que trop familier avec les défis qui persistent dans de nombreuses régions du monde, comme en témoignent malheureusement les nombreux avertissements déjà émis en amont des événements de la Pride cette année. Je trouve donc incroyablement inspirant de constater que malgré tout cela, les personnes LGBTQ+ s’approprient avec résilience leurs expériences et leurs vécus, chez elles comme lors de leurs voyages. Des progrès réels et tangibles sont en cours. Mais nous devons tout de même faire preuve de vigilance et prendre la part de responsabilité qui nous incombe afin que tout le monde puisse réellement voyager avec fierté. » 

Depuis son lancement en 2021, le programme Travel Proud de Booking.com propose une formation gratuite sur l’inclusivité dans l’hôtellerie, pour aider les hébergements à mieux appréhender les enjeux spécifiques auxquels doivent faire face les personnes LGBTQ+ lors de leurs voyages. La formation aborde également les mesures qui peuvent permettre à l’ensemble de la clientèle de se sentir la bienvenue, peu importe l’origine, l’identité de genre ou la personne aimée. Cette formation est disponible en français, en anglais, en italien, en espagnol, en portugais du Brésil et du Portugal, en croate, en japonais, en grec, en thaï et en allemand. Des sessions de formation sont proposées régulièrement. Aujourd’hui, plus de 67 000 établissements du monde entier sont certifiés Travel Proud sur Booking.com, répartis dans plus de 12 645 villes et destinations dans 133 pays et territoires.

En plus du partenariat mondial avec l'IGLTA, l'association internationale de voyage LGBTQ+, Booking.com a aujourd’hui l’immense fierté d’avoir noué des partenariats avec 2 organisations dont le travail fait écho à l’engagement de l’entreprise de rendre le monde plus inclusif pour tout le monde, tout le temps.  

  • Global Equality Fund : Ce partenariat public-privé unique rassemble des entités gouvernementales et privées qui partagent des idées communes, et qui se consacrent à l’avancement et à la défense des droits humains et des libertés des personnes LGBTQ+ à travers le monde. Par l’intermédiaire du Global Equity Fund, des gouvernements, entreprises et fondations collaborent avec des défenseurs des droits humains et des organisations issues de la société civile pour protéger et soutenir les mouvements et personnes LGBTQ+.
  • Stonewall National Monument Visitor Center : Situé à Greenwich Village, en plein cœur de New York, ce centre emblématique ouvrira ses portes le 28 juin 2024 et aura pour fonction de préserver, promouvoir et célébrer l’héritage des émeutes de Stonewall. Il servira d’hommage vivant aux militant·es et visionnaires qui nous ont précédé·es, et informera le public sur les événements marquants du mouvement en faveur des droits civiques des personnes LGBTQ+. 
 
 Comm. & Réd. partir-magazine.com
 
 
Méthodologie:
1 Cette enquête a été commandée par Booking.com et menée indépendamment auprès d’un échantillon de 11 469 personnes LGBTQ+ réparties dans 27 pays et territoires, dont : l’Allemagne (1005), l’Argentine (201), l’Australie (606), la Belgique (201), le Brésil (503), le Canada (804), la Colombie (302), la Croatie (204), le Danemark (200), l’Espagne (402), les États-Unis (1000), la France (1005), Hong Kong (203), l’Inde (403), Israël (204), l’Italie (603), le Japon (402), le Mexique (300), la Nouvelle-Zélande (202), les Pays-Bas (504), le Royaume-Uni (1007), Singapour (202), la Suède (203), la Suisse (200), Taïwan (200), la Thaïlande (202), et le Vietnam (201). Les personnes LGBTQ+ interrogées se sont elles-mêmes prononcées sur leur identification en termes de sexe, de genre et d’orientation sexuelle. Afin de participer à cette enquête, les personnes interrogées devaient avoir voyagé pour les loisirs au cours des 12 derniers mois. Cette enquête a été réalisée en ligne en avril et mai 2024.
2 Dans le cadre de cette étude, nous avons demandé aux participant·es d’indiquer s’ils ou elles se considèrent « out » en ce qui concerne leur identité LGBTQ+. Par être « out », nous entendons révéler ou ne plus dissimuler son orientation sexuelle ou son identité de genre. 
3 Dans le cadre de cette étude, nous avons demandé aux participant·es d’indiquer s’ils ou elles se considéraient comme « militant activement en faveur du changement et des droits des personnes LGBTQ+ » au sein de leur communauté. Par « militant activement », nous entendons mener des actions, de quelque envergure que ça soit, pour soutenir, promouvoir et défendre les droits des personnes LGTBQ+ au sein de leur communauté.
13.06.2024 08:45

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Nouveau CEO

Tour Operator

| Swiss International Airlines

Jens Fehlinger dès le 1 er octobre 2024.

Tout foot, tout FUN

Tour Operator

| MSC

Cet été, les fans de football à bord des navires MSC Croisières en Europe pourront suivre en direct toute l'action des matchs du championnat d’Europe de football.

Publicité