Edition ETE 2024

2024, une année riche en événements

Tour Operator

| Atout France workshop à Lausanne et Zurich

Quelques nouveautés


Frédéric Meyer, Directeur d'Atout France, immortalise la venue de la délégation à Lausanne. ©CYR
 
 
Les yeux du monde entier auront-ils Paris et les Jeux olympiques en point de mire cet été? Assurément, mais les régions de l’hexagone, elles aussi, sont bien décidées à profiter des retombées de cet impact… et toute l’année. Points forts et nouveautés.

«A part les Jeux de la XXXIIIᵉ olympiade, la capitale sera également à l’honneur avec la réouverture de Notre-Dame de Paris, le 8 décembre prochain», précise Frédéric Meyer, directeur d’Atout France en Suisse, lors du workshop accueillant les agents de voyages à Lausanne et Zurich. «Ajoutons encore deux événements majeurs en Normandie: le 150e anniversaire de l’impressionnisme et la célébration des 80 ans du débarquement.»

Zigzag dans l’hexagone

Lors de cette rencontre, 12 exposants présentaient leur région avec une offre riche en couleurs.

 

L’Alsace, à deux pas de la Suisse, suggère deux points forts avec le Centre Albert Schweitzer à Kaysersberg et la réouverture, après trois ans de travaux, du nouveau Planétarium à Strasbourg. Considérée comme l’une des capitales européennes, cette ville est la seule au monde à avoir été classée deux fois au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

A proximité de la Romandie, l’Isère se veut une destination idéale pour le week-end avec la découverte de son patrimoine et la nature du massif du Vercors, par exemple. Du 20 avril au 21 juillet, le musée de Grenoble exposera les œuvres de l’artiste catalan Joan Miró.

 

 

A une petite heure de Genève, le Massif des Aravis se compose des villages stations: La Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean de Sixt. Dans le berceau du Reblochon Fermier, ce fromage se savoure été comme hiver, façon slow tourism.

Avec 300 jours de soleil par an au cœur d’une destination résolument urbaine, Montpellier conjugue, au gré de 1000 ans d’histoire, la plus ancienne Faculté de médecine d’Europe et l’audace contemporaine des bâtiments signés Jean Nouvel ou Ricardo Boffil.

L’Occitanie se décline également avec Albi, Carcassonne Lourdes, Rocamadour. Sans oublier le Pont du Gard, inscrit au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1985, qui est le monument antique le plus visité de France avec 1,5 million d’admirateurs. Cet été, une nouvelle création Son & Lumière avec des drones viendront embellir le monument, un classique du tourisme en France.

Par contre, à Nîmes, dans une architecture résolument contemporaine, le Musée de la Romanité évoquant 25 siècles d’histoire dans un voyage depuis l’antiquité à la découverte de la Rome française, est une réelle nouveauté.

Divertissements pour petits et grands

A Poitiers, le Futuroscope propose un parc aquatique avec 3 univers, l’Aquascope, dont l’ouverture est prévue au début de l’été 2024.

Le Puy du Fou, quant à lui, se hisse à la 2e place des meilleurs parcs d’Europe. En 2024, le nouveau grand spectacle éphémère «La Frairie de la Toussaint» est programmé du 19 octobre au 3 novembre.

Centralisme oblige en France, rapprochons-nous un peu de la capitale avec le Parc Astérix, à 40 kilomètres. Une nouvelle comédie musicale gauloise est à l’honneur pour souffler les 35 bougies de cette attraction devenue incontournable. Enfin, au Musée Grévin, 10 du boulevard Montmartre à Paris, 10 nouvelles célébrités dans le domaine de sport seront prochainement révélées au public. JO oblige!

Des chiffres réjouissants

Emanuele Mele, (Institut Tourisme HES-SO Valais). ©CYR

«C’est donc l’embarras du choix pour la clientèle suisse visitant la France s’exclame Frédéric Meyer. Les résultats se sont encore améliorés avec près de 6,7 millions de visiteurs en 2023 et des recettes d’environ 6 milliards d’euros. La Suisse est un pilier pour la destination France, c’est le 6e marché en termes d’arrivées et le 3e en terme de recettes touristiques internationales, tourisme de loisirs et d’affaires confondus.

Présent lors de cette rencontre, Emanuele Mele (Institut Tourisme HES-SO Valais) aura le mot de la fin dans sa présentation. «En 2023, la croissance mondiale du tourisme est de 4,4%. Celle de la France s’avère supérieure avec 4,5%.»

 

Claude-Yves Reymond

Article paru dans travelinside du 11 février 2024

12.02.2024 07:20

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Hotelplan Suisse

Tour Operator

| Timetable été 2024

Vols et destinations au départ de Genève et Bâle

Destinations les plus accueillantes et Traveller Review Awards 2024

Tour Operator

| Booking.com

Classement basé sur plus de 309 millions de commentaires clients.

Publicité