Edition HIVER 2023-4

Les vacances en 2024

Tour Operator

| Un sondage de BOOKING

7 prédictions


 

La plateforme leader du voyage en ligne a réalisé son plus important sondage à ce jour sur les prédictions relatives au voyage : selon ce sondage, le voyage serait vu comme une pulsion de vie lors de l’année à venir.

L’année 2023 entre dans ses derniers mois et 2024 se profile avec optimisme. Néanmoins, une certaine léthargie, un certain détachement persistent en raison de la « permacrise », entre augmentation du coût de la vie et préoccupations liées au changement climatique. Partout dans le monde, nous nous détachons des actualités et des événements du monde qui nous entoure, par besoin de prendre une pause pour souffler.

Ces dernières années, le voyage était perçu comme un moyen de s’échapper de sa vie ; mais selon la dernière étude de Booking.com, en 2024, le voyage, c’est la vie ! 69 % des personnes interrogées révèlent qu’elles se sentent plus vivantes que jamais lorsqu’elles sont en vacances, et 60 % d’entre elles veulent ramener dans leur vie quotidienne une part de la personnalité qu’elles adoptent en vacances. De fait, un peu plus de la moitié (56 %) des personnes sondées pensent aussi être la meilleure version d’elles-mêmes lorsqu’elles sont en vacances. De plus, l’intelligence artificielle (IA) promet de transformer l’année 2024: les voyageurs et voyageuses s’appuient de plus en plus sur la technologie pour dégrossir l’étape de planification, leur permettant de laisser parler leur imagination et leur intuition pour vivre des expériences encore plus bouleversantes.

Pour découvrir comment les voyages aideront nos utilisateurs à ne plus vivre en pilote automatique, et au contraire à vivre leur meilleure vie, Booking.com a commandé une étude auprès de plus de 27 000 voyageurs et voyageuses dans 33 pays et territoires. En associant les résultats de cette étude avec les données auxquelles elle a accès en tant que plateforme leader du voyage en ligne, l’entreprise révèle en 7 prédictions ce que sera le voyage en 2024.

 

1. Alter ego 2.0
En 2024, les voyageurs et voyageuses se découvriront une nouvelle vie à plus d’un égard, en se créant un alter ego amélioré pendant leurs vacances : 27 % d’entre eux enjolivent leur vie auprès des personnes qu'ils rencontrent au cours de leurs voyages. Ces amateurs d'alter ego apprécient la montée d’adrénaline qu’ils ressentent en incarnant une version 2.0 d'eux-mêmes. Ils se réimaginent sous un meilleur jour, et la moitié d’entre eux (50 %) apprécient l'anonymat du voyage et la possibilité de se réinventer. 

Dans le prolongement de l’idée de se découvrir une nouvelle vie via un alter ego 2.0, 56 % des personnes interrogées estiment qu’elles incarnent la meilleure version d'elles-mêmes en vacances. Elles peuvent ainsi se débarrasser de leurs inhibitions et faire éclore de nouveaux aspects de leur personnalité : par exemple, 40 % d’entre elles se permettraient de louer une plus belle voiture que la leur, pour vivre leur « best life » en toute confiance. Et ce n’est pas tout : presque la moitié des personnes interrogées (44 %) ont l’impression d’être le personnage principal de leur propre existence pendant leurs voyages, autrement dit de prendre le pouvoir et d’être la star de leur propre vie. 

Aujourd’hui, les pseudonymes et les avatars sont légion, dans la vraie vie comme dans les réalités virtuelles et augmentées. Fi des alter ego numériques qui peuvent voyager partout et tout faire dans le métavers : en 2024, ce sont les personnes en chair et en os qui concrétiseront leurs envies de voyage en visitant des destinations du monde réel. 

2. Vacances au frais
La chaleur ne prend pas de vacances : des températures caniculaires ont fait grimper le thermomètre à des niveaux record alors que des vagues de chaleur ont été observées dans le monde entier. Le climat accablant précipite une augmentation du nombre de voyageurs à la recherche de climats plus frais pour se ressourcer et se rafraîchir. Quelque 43 % des personnes sondées déclarent que le changement climatique aura un impact sur la planification de leurs vacances en 2024, et 43 % d’entre elles expliquent que quand les températures deviennent extrêmes chez elles, elles profiteront des vacances pour se rafraîchir ailleurs.

 

Cette idée s’inscrit dans une tendance de voyage bien connue, selon laquelle voyageurs et voyageuses se tournent vers les destinations au bord de l’eau pour supporter la chaleur et plonger dans l’insouciance. Les trois quarts d’entre eux (74%) confirment que la proximité avec l’eau est source de détente, et 36 % seraient intéressés par des vacances aquatiques en 2024. Dans la lignée des escapades aquatiques, la nage en pleine conscience est en passe de devenir la nouvelle méditation. Autres tendances : la baignade sauvage et la « méthode Wim Hof » d'exposition thérapeutique au froid. Parmi les nouvelles formes de voyage bien-être, citons aussi une montée en puissance du yoga flottant, des bains de gongs, de la méditation dans la neige, des retraites de thérapie par la glace, des hôtels sous-marins ainsi que la grande mode des sirènes. L'eau n'est plus mise en arrière-plan : c’est maintenant l’attraction principale. 

3. Les adeptes du lâcher prise
En 2024, fini la planification à outrance. Les voyageurs et les voyageuses veulent s’abandonner à l’effet de surprise, aller vers l’inconnu et découvrir des territoires inexplorés lors de leurs vacances. Parmi eux, près de la moitié (49 %) envisagerait de réserver un voyage surprise où tout, y compris la destination, ne leur serait révélé qu’à leur arrivée. Lassés du train-train de la vie quotidienne et évitant activement les expériences formatées, le voyageur intuitivement aventurier version 2024 veut bousculer les vacances : 51 % des personnes interrogées préfèrent s'aventurer hors des sentiers battus et 32 % cherchent à voyager avec des inconnus. 

Délaissant la planification méticuleuse au profit des rencontres au hasard et des expériences inattendues, ces voyageurs au gré du courant savourent le lâcher prise. Leur devise ? Carpe diem ! Ils sont un peu plus de la moitié (53%) à préférer n'avoir aucun projet gravé dans le marbre avant de voyager en 2024, pour pouvoir aller là où le vent les mène. 57 % privilégient la flexibilité dans les projets de voyage afin de pouvoir changer de plan à leur guise, selon les circonstances. 

Le secteur du voyage réagit déjà en proposant des services flexibles grâce à la technologie, en offrant aux voyageurs la possibilité d'annuler, de modifier leurs projets ou encore d'acheter maintenant en payant plus tard, le tout en un seul clic. L'explosion de l'IA, marquée notamment par la sortie du nouveau planificateur de voyage basé sur l’IA de Booking.com, se généralisera en 2024 : 41 % des voyageurs feraient confiance à l’IA pour planifier leur voyage. En effet, 30 % des baby-boomers et 20 % de la génération silencieuse s’en remettraient finalement à l’IA pour les aider dans leurs projets de voyage au cours de l’année à venir. 

4. Gastronomes de l'authentique
Les vacanciers et vacancières de 2024, véritables archéologues de la gastronomie, iront creuser les traditions culinaires de leur destination pour dénicher de nouveaux trésors en cuisine. Un peu plus de la moitié (53 %) d’entre eux se disent plus enthousiastes que jamais à l’idée de découvrir l'origine des spécialités locales. Ces gastronomes de l’authentique (et authentiques gastronomes !) font peu de cas des tendances culinaires futuristes ; ils préfèrent préserver l’artisanat des plats traditionnels. Ils profitent du tourisme gastronomique pour en apprendre davantage sur l’histoire, sur la géographie et sur les produits locaux de leur destination, révélant ainsi son caractère unique et éveillant leurs sens.

 

 

84 % des personnes interrogées veulent goûter à la cuisine locale lors de leurs voyages en 2024. La gastronomie traditionnelle, en particulier, est à l'honneur : on observe une tendance à replacer les personnes invisibilisées au centre d’un patrimoine culturel culinaire dont les secrets peuvent avoir été perdus dans d’autres régions du monde. Une augmentation des expériences résolument locales est à prévoir, qui permettront aux voyageurs et aux voyageuses d’arpenter les lieux qui ont vu naître les plats qui leur sont servis. Les communautés locales pourront en retirer beaucoup de fierté, en plus d’en profiter financièrement. 

En 2024, certains voyageurs gastronomes s’essaieront à des expériences nouvelles, entre réalités numériques et physiques, transformant chaque dégustation en découverte multisensorielle : 35 % souhaitent vivre une expérience culinaire immersive « phygitale », s’appuyant sur la réalité virtuelle ou sur la réalité augmentée. Il peut s’agir d’éclairages d’ambiance, d’accords mets-parfums ou de paysages sonores qui évoquent le parcours d’une tradition culinaire. 

5. Un temps pour se retrouver
Dans un contexte d'instabilité mondiale, quand le monde tourne trop vite et que le quotidien se fait chaotique, on observe une tendance à réserver des voyages avec une seule idée en tête : le développement personnel. L’objectif de ces voyageurs est de se remettre sur les rails de la vie qu’ils veulent vraiment mener. La nouvelle ère du tourisme du sommeil, par exemple, voit naître des « conciergeries du sommeil » et place les technologies de pointe au service des 47 % de personnes qui souhaitent voyager en 2024 dans le seul but de dormir sans interruption. 

Parmi celles et ceux qui ont l'habitude de dormir seuls, près d’un tiers (31 %) trouveraient du temps pour des vacances placées sous le signe des rencontres, espérant trouver l’étincelle avec un nouveau ou une nouvelle partenaire. 31 % des personnes sondées pencheraient quant à elles pour des vacances réparatrices afin de se remettre d'une rupture. À l’opposé, pour  22 % des tourtereaux, approfondir leur lien avec leur partenaire sera la priorité lors de leurs voyages en 2024. Petite surprise du côté des parents : de plus en plus éreintés, ceux-ci cherchent à se ressourcer lors de vacances entièrement en solitaire. 52 % d’entre eux prévoient de voyager seuls en 2024, s’éloignant de leurs enfants et de leur partenaire pour se concentrer sur leur propre vitalité. 


Désireux de se réinventer une vie plus authentique, près de la moitié des voyageurs et voyageuses (44 %) déclarent que le style de vie simple des communautés agraires et autochtones, mettant l’accent sur l’autosuffisance, les séduirait en 2024. Au-delà d'un simple retour aux sources, il s’agit de favoriser un meilleur équilibre avec la nature et les éléments, pour que le quotidien reparte sur de bonnes bases une fois les vacances finies.   

6. La "fast life", pour moins cherTouchés par la crise du coût de la vie et influencés par les tendances de richesse discrète (« stealth wealth ») de 2023, les voyageurs de 2024 auront recours à des astuces pour économiser et réduire leurs coûts tout en surclassant leurs vacances, via des expériences luxueuses à la carte. Ils recherchent l’exaltation de voyager dans la peau d’une personne riche, ne serait-ce que pour un moment. Ces aspirants influenceurs veulent avoir l’air fortunés, balayant d’un revers de main la réalité des contraintes financières. Toutefois, hors écran, ils sont obsédés par la transparence au niveau des dépenses et par la planification de voyages économiques, grâce à l'aide d’un complice : l’IA. En effet, 43 % des personnes interrogées voudront recevoir des conseils et des analyses de la part d’une IA lors de leurs vacances, pour améliorer leur expérience via des suggestions d'offres et d’activités supplémentaires, le tout accessible en un instant sur leur téléphone.

 

De plus, 45 % des voyageurs prévoient de se tourner en 2024 vers des destinations où le coût de la vie est moins cher. D’autres encore préféreront voyager plus près de chez eux pour vivre des vacances de luxe inspirées de destinations réputées, mais à moindre coût (36 %). Parmi les personnes sondées, beaucoup (44 %) seraient prêtes à prendre un pass journalier pour profiter des équipements d'un hôtel 5 étoiles plutôt que d'y séjourner.  

7. Esthètes responsables
Il fut un temps où « durabilité » et « élégance » ne rimaient pas. La notion d’écotourisme n’évoquait guère plus que du camping un peu primitif. Ce temps est révolu : les voyages de 2024 sauront allier design et responsabilité, créant de nouvelles possibilités pour les voyageurs désireux de faire des choix plus conscients et durables, non seulement pour une courte escapade, mais en tant que mode de vie. 

Confort et design de qualité ne sont plus uniquement associés à l'excès et à l'extravagance. De plus en plus d'hôtels et d'autres types d’hébergements apportent des réponses à la fois créatives et esthétiquement agréables à d'importants défis environnementaux et sociaux. La clientèle exigeante des esthètes responsables voudra être épatée par une architecture faisant de l’environnement sa clé de voûte. Parmi les personnes interrogées, 46 % recherchent un hébergement présentant des innovations frappantes en matière de durabilité. La moitié d’entre elles (50 %) veulent voir la durabilité en action, et 53 % souhaitent faire venir à elles la nature via des espaces verts et des plantes dans leur hébergement de vacances. 

En 2024, des itinéraires durables offriront aux voyageurs un accès exclusif aux lieux qu'ils contribuent à préserver, en échange d’une participation aux efforts de conservation, pour une expérience la plus responsable et durable possible. Un peu plus de la moitié d’entre eux sont intéressés par des applis de voyage durable qui leur permettent d’obtenir des récompenses (54 %), comme des excursions hors des sentiers battus avec des personnes de la région (45 %) , ou la visite d’endroits reculés auxquels les touristes n’ont normalement que peu accès (37 %). Ces esthètes responsables rappellent qu’il est possible de ramener chez soi non seulement l’émotion des vacances, mais aussi un profond sentiment d’attachement à l’environnement et aux communautés qui nous entourent.

Nadine Stachel, Directrice régionale DACH chez Booking.com, déclare:« Nos tendances de voyage pour 2024 reflètent l'idée que le voyage n'est pas un moyen de s'échapper de la vie, mais plutôt un catalyseur pour vivre notre meilleure vie. Des aventures passionnantes dans une nouvelle destination à la découverte de notre propre pouls, d'une nouvelle culture et de toutes les expériences intermédiaires, les voyages nous permettent de devenir la meilleure version de nous-mêmes. Chez Booking.com, notre mission est de faciliter l'exploration du monde pour tous, et nous croyons au pouvoir du voyage pour inspirer, changer et enrichir les vies. Nous nous engageons à offrir des expériences extraordinaires qui trouveront écho auprès de chaque voyageur en 2024 et au-delà. »

 

Comm. & Réd. partir-magazine.com

16.11.2023 10:37

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

JFK Terminal 6

Tour Operator

| New York

Les travaux ont commencé...

Promotion

Tour Operator

| HOP!

Nouveau directeur.

Publicité