Edition HIVER 2020-21

Baden-Baden: destination anti-âge

Allemagne

| Fontaine de jouvence

La belle de jadis ne s’est pas endormie sur ses lauriers : le nombre de visiteurs est en constante progression. Tous séduits par les événements artistiques, les thermes et le « medical wellness » désormais entré dans les moeurs que propose Baden-Baden, charmante cité au cœur de bois réveillés.


L’histoire des villes d’eau est quasiment toujours la même : les Romains découvrent les vertus des eaux thermales, le Moyen Age lutine dans les bains et l’apogée est à son point culminant à la fin du XIXème siècle quand la noblesse y festive. Baden-Baden devient la capitale estivale de l’Europe. S’ensuit le social après les deux guerres mondiales avec les cures médicalisées de moins en moins remboursées aujourd’hui par les assurances et c’est le déclin vers 1980 pour certaines stations qui n’ont pas su réagir à temps.

 

Baden-Baden

Baden-Baden (officiellement: un doublon pour la cité de Baden sise dans l’état de Baden afin d’éviter toute confusion et pour la petite histoire : Bill Clinton qui, lors de sa visite, proclama que la ville était si belle qu’il fallait y venir au moins deux fois) huma très vite le vent du futur. Voici donc le fun des loisirs thermo-ludiques, la déferlante des soins énergisants en un rien de temps pour les cadres dynamiques et le check up annuel avec les meilleurs spécialistes sous la main pour la génération un peu plus âgée. Le tout est agrémenté d’événements culturels de renommée mondiale.

Mille facettes

Ici, en raison de l’offre, il semblerait que l’on n’ait pas une minute pour soi. Il s’avère toutefois que chacun sait choisir et prendre le temps de vivre des instants privilégiés et rassurants.

Baden-Baden

A Baden-Baden, on y vient donc du monde entier. Le Festspielhaus est la deuxième salle de spectacles d’Europe, après l’Opéra Bastille à Paris, avec 2 500 places. Les expositions du Musée Frieder Burda (du nom de la maison d’édition produisant notamment le fameux magazine féminin « Burda » spécialiste du tricot et du patron) font le plein. Tout comme l’espace thermo-ludique Caracalla à l’architecture contemporaine avec 1 600 entrées par jour dans une menace de saturation. Les eaux thermales de Baden-Baden sont puissantes : selon le corps médical, la durée du bain ne doit pas dépasser 25 minutes. En raison de la nudité obligatoire, le Friedrichsbad, dans un cadre historique respecté où tout n’est que coupoles et mosaïques datant de 1877, se contente de 220 visiteurs pour une expérience romano-irlandaise en 3 h 30 dans une alternance de chaud et de froid.

Baden-Baden

Décapé et régénéré avec le soin final de la brosse à risette ? Assurément ou peut-être. Il s’agit pour certains de faire un bilan de santé. Il est rare – voire unique – de rencontrer dans une ville de 55 000 habitants une telle profusion de cabinets médicaux et de cliniques. On y parle de rééducation après un accident, de cures thermales anti-rhumatismales et respiratoires dont l’efficacité de 6 à 9 mois est garantie sans prise de médicaments, d’injections de botox pour les quinquas actifs et de check up pour la génération épanouie. Le « medical wellness » bat son plein.

Baden-Baden

Un souffle de jeunesse

L’an passé, Baden-Baden comptabilisa 840 000 nuitées dans les 5 500 lits à disposition. Parmi les hôtes étrangers, les Russes viennent en tête puisque cette ville appartient à leur mémoire populaire en souvenir de Dostoïevski qui y écrivit « Le joueur » invétéré qu’il était au « Spielbank », soit le casino indispensable à toute ville d’eau. Puis s’ensuivent les Suisses, encouragés par certaines assurances-maladie helvétiques à venir se faire soigner en Allemagne. Les prestations sont de qualité équivalente mais à moindre coût.

Baden-Baden

Ne croyez pas que Baden-Baden soit une destination pour les têtes argentées. Le « New Pop Festival » en septembre (du 15 au 17 cette année) attire la jeunesse flairant l’inattendu. Dans la vieille ville, le Mac Do avoisine les hôtels 5 étoiles (encore plus de luxe avec un nouvel établissement dans l’un des deux châteaux de la ville prévu pour 2013). Pas un papier gras ne traîne par terre. Normal, entre gens de bonne compagnie, toutes générations confondues.

 

Claude-Yves Reymond - Wellness & Santé magazine 41

 

INFOS

www.baden-baden.com

Office du tourisme d’Allemagne, Freischützgasse 3, 8004 Zurich, tél. : 044 213 22 00

office-switzerland@germany.travel

Se loger

Dorint Maison Messmer: Werderstrasse 1, D – 76 530 Baden-Baden, tél : + 49 7221 3012 -0, www.dorint.com/baden-baden.

Cet établissement est surnommé la renaissance d’un classique. Idéalement situé, ce 5 étoiles faisant référence au niveau notamment de l’accueil jouxte le casino et la Lichtentaler Allee ainsi que les boutiques des Arcades.

Soins à tester

« La Grotte de sel « Salina » (Sophienstrasse 47, www.salina-baden-baden.de, sise dans le bâtiment médical Vincenti aux huit médecins spécialistes, juste à deux pas des Thermes de Caracalla).

Purezense DaySpa (Lange Strasse 12, www.purezense.de). La pierre utilisée pour le massage des pieds est « gorgée de soleil », vous l’emporterez chez vous.

30.06.2011 06:18

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Aix-la-Chapelle

Allemagne

| Tourisme de qualité

Sagesse éclairée... et malicieuse

Musique et Couleurs

Allemagne

| Allemagne

Passau ou la Venise bavaroise.

Publicité