Edition JANVIER 2018

Dallas et Charlotte

USA

| Correspondance ratée? Escale obligée.

Hubs d’American Airlines et de US Airways, Dallas et Charlotte, respectivement, méritent plus qu’un simple transit. Curiosités pour 2 jours/1 nuit.


Une série télévisée et l’assassinat de Kennedy sont attachés à l’image de Dallas. L’an passé, cette fiction obsolète et l’actualité de 1963 attirèrent plus de 29 millions de touristes, principalement américains, à visiter « The Big D ». Si retrouver la trace du méchant JR s’avère inutile, la visite du « Sixth Floor Museum » retraçant le parcours de John F. Kennedy jusqu’au jour fatal du 22 novembre 1963, est passionnante.

sixth floor museum dallas

L’émotion vous saisira à la fenêtre du coin donnant sur Dealey Plaza avec Lee Harvey Oswald pointant son arme sur le président. Était-ce vraiment lui l’assassin ? La version officielle l’affirme, le musée présente toutefois, en détails. l’éventail complet des autres hypothèses. Le doute persiste : le 80% des Américains continue de penser que cet assassinat fut le fruit d’une conspiration.

La journée se complète agréablement avec le Dallas Museum of Art pour admirer quelques œuvres de Renoir et de Van Gogh et le Nasher Sculpture Center, un jardin urbain agrémenté de statues de Rodin et de Giacometti.

Museum of Art Dallas

Côté shopping, vous avez le choix entre le grand magasin légendaire Neiman Marcus dans le centre-ville de Dallas, son lieu de naissance ou North Park Center. Datant du début des années soixante, les techniques de marketing de ce complexe gigantesque d’enseignes font encore école dans le monde entier. Dallas dispose de plus de 70 000 chambres d’hôtel. Signalons le Hyatt Regency at Reunion se félicitant de ses « AAA Four Diamond » depuis 30 ans et, complètement restauré, l’historique Stoneleigh Hotel & Spa datant de 1923.

Nouveau départ pour Charlotte

Autrefois, le tabac et le coton faisaient la richesse de Charlotte. La cigarette a mauvaise presse et le manufacturier Reynolds quitta les lieux alors que Cannon, principal fournisseur de linge de maison, ferma boutique en Caroline du Nord à l’heure de la mondialisation. Le nouvel envol de la ville vint de la finance. Aujourd’hui, Charlotte est le deuxième centre bancaire des Etats-Unis après New York. Le réceptif hôtelier se développe ainsi activement : d’une catégorie à l’autre, les récents Ritz Carlton et aloft, nouveau produit de Starwood, assurent l’hébergement des meutes de jeunes loups venues de tout le territoire américain.

Charlotte

 En plein boum de construction, le centre-ville ne présente guère d’intérêt pour le touriste. Louez plutôt une voiture et visitez les environs ! Pour une envie de faire du rafting comme 600 000 personnes chaque année par ici, filez à U.S. National Whitewater Center dont le circuit artificiel est le plus grand du monde. Plus de 45 millions de litres d’eau circulent dans les canaux de la rivière à une vitesse pouvant remplir une piscine olympique en 20 secondes.

nascar

Epoustouflant tout comme un tour sur la piste du NASCAR niché dans le Cabarrus County et la visite des musées consacrés à ces monstres automobiles. Phénomène mondial, la retransmission télévisée du NASCAR est suivie par quelque 75 millions de fans dans 150 pays. L’an passé, ils ont dépensé plus de 2 billions de dollars en produits dérivés.

nascar

 

Le retour au calme et à la sérénité s’effectue sur la route conduisant à l’aéroport avec un léger détour pour atteindre The Billy Graham Library retraçant l’itinéraire du fameux évangéliste. Il y a foule et c’est normal: Charlotte appartient à la « Bible belt ».

 

Billy Graham Library

Correspondance manquée ? Rerouting immédiat proposé par la compagnie aérienne ou escale riche dans l’inattendu ? A vous de décider selon votre agenda.

Claude-Yves Reymond de retour des Etats-Unis pour Travel Inside 09

28.02.2011 18:41

Les informations de l’article ci-dessus ont été vérifiées lors de sa mise en ligne. La rédaction de partir-magazine.com ne saurait être tenue responsable pour tous changements et modifications intervenus après sa publication.

Vous aimerez aussi:

Lieux de tournage

USA

| Zigzag en Californie

Hollywood ne tourne pas qu’avec des décors de carton-pâte mais aussi à l’extérieur. Par souci de véracité ? Oui et non.

Le come-back de Detroit

USA

| Michigan (USA)

Mise en faillite en 2013 pour une dette à « oublier » de 18 milliards de dollars et confiance regagnée aujourd'hui, bienvenue à Motor City. Le surnom de cette mégapole que rien ne peut arrêter.

Publicité